•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre personnes arrêtées pour des vols de cuivre au Nouveau-Brunswick

Des fils de cuivre dans des bacs en plastique.

Le vol de cuivre est un problème persistant au Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau

Radio-Canada

Quatre personnes devront répondre à des accusations liées à une série de vols de cuivre commis cet automne dans les régions de Fredericton et d'Oromocto, au Nouveau-Brunswick.

Des entreprises, des résidents et des services gouvernementaux ont subi de nombreux vols de cuivre depuis le mois de septembre, explique la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui estime les pertes à plus de 1,4 million de dollars.

La GRC a effectué une première arrestation le 23 novembre. Il s’agit d’un homme de 33 ans qui demeure détenu pour une autre affaire. Les policiers ont effectué une perquisition le jour même dans une résidence de Geary, où ils ont saisi ce qu’ils décrivent comme étant une quantité importante de fils de cuivre et d’autres matériaux.

Quelques jours plus tard, le 29 novembre, des agents ont arrêté trois autres personnes dans la région d’Oromocto qui brûlaient des fils de cuivre et qui les déposaient ensuite dans un véhicule, explique la GRC. Les personnes arrêtées, deux hommes respectivement âgés de 37 ans et de 38 ans et une femme de 32 ans, ont été relâchées et elles devront bientôt comparaître en cour.

Les vols de fils de cuivre ont eu des répercussions très négatives sur les collectivités, et nos membres ont travaillé assidûment afin d'amasser les preuves nécessaires pour effectuer les arrestations. Nous encourageons ceux qui achètent des pièces récupérées ou du métal récupéré à vérifier que le produit a été acquis légalement, affirme le caporal Dan Sharpe, de la GRC, cité dans un communiqué.

La GRC poursuit son enquête et demande à toute personne qui aurait remarqué des activités suspectes près d’installations électriques de les lui signaler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...