•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chute des ventes de maisons dans le Grand Toronto; les prix plafonnent

Selon la Toronto Regional Real Estate Board, ce ralentissement serait en raison de l'augmentation des taux d'intérêt.

Une affiche disant « vendue » devant une maison.

Le nombre de propriétés mises en vente en novembre était en baisse de façon « substantielle » par rapport à la même période l'an dernier, selon la TRREB.

Photo : Radio-Canada / Showwei Chu

Radio-Canada

Les ventes de propriétés dans la région de Toronto ont poursuivi leur dégringolade en novembre, en baisse de 49 % par rapport à la même période l'an dernier, selon la chambre immobilière TRREB.

Le nombre de maisons et de condominiums mis en vente (8880) était aussi en baisse le mois dernier sur une base mensuelle et annuelle, ajoute la Toronto Regional Real Estate Board (TRREB).

Cette situation explique le maintien du prix de vente moyen dans la fourchette de 1,08 à 1,09 million de dollars depuis août, selon la TRREB.

Nombre de vendeurs potentiels semblent attendre de voir si les prix vont grimper avant d'afficher leur propriété à vendre. Cette offre limitée contribue à la stabilisation des prix.

Par rapport à la même période l'an dernier, le prix de vente moyen dans le Grand Toronto en novembre - tout type de propriété confondu - était en baisse de 5,5 %, dit la chambre immobilière.

La TRREB attribue le ralentissement actuel du marché immobilier à l'augmentation des taux d'intérêt. Pour la chambre immobilière, il s'agit toutefois d'un choc à court terme.

« À moyen et à long terme, la demande pour l'achat d'une propriété va rebondir en force. »

— Une citation de  Kevin Crigger, président de la TRREB

M. Crigger croit que la hausse anticipée de l'immigration au cours des prochaines années va faire augmenter la demande. Tous ces gens auront besoin d'un logis, dit-il.

Selon lui, les politiciens doivent s'assurer qu'il y a assez d'habitations pour faire face à la croissance prévue de la population.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...