•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SickKids et d’autres hôpitaux pédiatriques ne demandent pas l’aide de la Croix-Rouge

Un homme marche devant l'Hôpital SickKids.

L'Hôpital SickKids à Toronto dit redéployer ses ressources, mais sans nécessiter de l'aide extérieure pour le moment.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plusieurs hôpitaux pour enfants en Ontario ont dû annuler des chirurgies, notamment, face à la hausse marquée des infections respiratoires, mais CHEO à Ottawa est le seul établissement pédiatrique pour l'instant à nécessiter une aide extérieure.

Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) doit recevoir l'aide du personnel de la Croix-Rouge à partir de cette semaine, et ce, au moins jusqu'à la fin de l'année.

Pour leur part, l'Hôpital SickKids à Toronto et l'Hôpital pour enfants McMaster à Hamilton disent ne pas avoir besoin de soutien externe pour le moment.

Toutefois, les deux établissements indiquent qu'ils continuent à redéployer leurs effectifs et à réduire le nombre de chirurgies pour accroître leurs ressources aux soins intensifs.

L'Hôpital pour enfants de London affirme lui aussi ne pas nécessiter d'aide extérieure pour l'instant.

Les hôpitaux pédiatriques de la province recensent une augmentation importante des infections liées à l'influenza, au virus respiratoire syncytial (VRS) et à la COVID-19.

Les partis d'opposition accusent le premier ministre ontarien, Doug Ford, et son homologue canadien, Justin Trudeau, de mal gérer le dossier.

De leur côté, les autorités de la santé publique pressent les parents de faire vacciner leur enfant contre la COVID et la grippe.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...