•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En C.-B., une rare infection bactérienne se propage parmi la population vulnérable

Un parc avec des tentes érigées dans la neige à Victoria.

Les personnes en situation d'itinérance et celles qui consomment de la drogue ont été particulièrement touchées par cette rare infection bactérienne.

Photo : Kathryn Marlow/CBC

Radio-Canada

Une rare et grave infection bactérienne, Haemophilus influenzae de type b, se propage sur l’île de Vancouver parmi la population qui vit en situation d’itinérance et chez des personnes qui consomment des drogues, forçant les autorités sanitaires à déclarer une éclosion.

Les autorités de la santé ont observé une augmentation marquée de la bactérie, aussi connue sous le nom de Hib, au cours des deux derniers mois dans la région de Victoria, Nanaimo et Parksville. Une personne est décédée des suites de l’infection et plusieurs autres ont dû être hospitalisées, indique la régie de la santé de l’île de Vancouver.

Nous avons eu très très peu de cas de Hib au cours de la dernière décennie parce que nous avons un programme universel de vaccination chez les enfants qui fonctionne bien, explique la médecin-hygiéniste de la régie de la santé de l’île de Vancouver, la Dre Dee Hoyano.

Depuis 1986, la Colombie-Britannique inclut le vaccin contre l'Haemophilus influenzae de type b dans son programme d’immunisation des nourrissons. Habituellement, la région peut compter environ un cas de Hib par année, explique la Dre Hoyano. Mais depuis décembre 2021, il y a eu huit cas, dont six détectés au cours des deux derniers mois.

Le traçage des contacts indique que les personnes touchées par cette éclosion incluent des personnes vivant en situation d’itinérance et des personnes qui consomment des drogues.

Certains d’entre eux n’auront peut-être pas reçu le vaccin lorsqu’ils étaient enfants ou sont plus à risque en raison de problèmes de santé sous-jacents ou des conditions de vie dans lesquels ils vivent, explique-t-elle.

Selon le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique (BCCDC), Hib est une maladie grave qui touche habituellement les enfants en bas de 5 ans. Sur l’île de Vancouver, des personnes âgées de la mi-vingtaine à 75 ans ont été infectées, selon les autorités de la santé.

Hib se transmet par le nasopharynx à la suite d'un contact avec des gouttelettes respiratoires ou avec des sécrétions nasales ou buccales de personnes infectées. La période d'incubation est inconnue, mais varie probablement de 2 à 4 jours, peut-on lire sur le site de Santé Canada.

L’infection débute en règle générale avec de la fièvre, des vomissements, de la fatigue, de la confusion, des maux de tête et une raideur au cou. Elle peut causer une méningite et une septicémie et se traite avec des antibiotiques.

Une personne peut demeurer contagieuse tant et aussi longtemps qu’elle héberge la bactérie, mais une fois la prise d’antibiotiques, l’infection cesse d’être contagieuse au bout de 24 à 48 heures.

C’est toujours plus difficile pour les personnes sans-abri d’avoir accès aux traitements médicaux, souligne cependant le directeur des communications du centre communautaire Our Place Society à Victoria, Grant McKenzie.

Lorsque les gens vivent dans la rue, leur survie tient à savoir où ils pourront manger leur prochain repas ou prendre une douche chaude, explique-t-il en ajoutant que Hib ne joue pas un grand rôle dans cette prise de décision.

La régie de la santé de l’île de Vancouver soutient qu’il n’y a pour le moment aucun danger pour la population en général.

Avec les informations de CHEK News et l'émission All Points West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...