•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents permanents peuvent désormais postuler pour rejoindre les Forces armées

Des soldats canadiens postés les uns derrière les autres.

Touchée elle aussi par la pénurie de main-d'œuvre, l’armée est en plein processus de recrutement.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

La Presse canadienne

Les résidents permanents peuvent maintenant postuler afin de s'enrôler dans les Forces armées canadiennes, même s'ils n'ont pas reçu d'entraînement militaire dans un autre pays avant leur arrivée au Canada.

Il s'agit d'une mesure mise en place afin de donner un nouveau souffle au recrutement de personnel militaire, qui accuse du retard par rapport à son objectif d'ajouter 5900 nouveaux membres d'ici le mois de mars prochain.

Plusieurs facteurs ont été évoqués pour expliquer les difficultés de recrutement, dont la pandémie de COVID-19 et la réputation de l'armée qui a été entachée par plusieurs scandales d'inconduites sexuelles impliquant des hauts gradés.

Tous ces éléments font aussi en sorte qu'il manque 8000 membres dans les effectifs militaires du pays, dont des soldats, des marins et des officiers de l'armée de l'air.

Des membres des Forces armées à bord d'un véhicule.

Des membres des Forces armées à bord d'un véhicule

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Selon le ministère de la Défense nationale, se joindre aux Forces armées peut être une bonne façon pour les résidents permanents d'obtenir leur citoyenneté, puisque, s'ils le font, leur demande sera traitée en priorité par les responsables de l'immigration.

En octobre, le chef d'état-major de la Défense, le général Wayne Eyre, avait mis sur pause toutes les activités non essentielles de l'armée afin de se concentrer plutôt sur les opérations de recrutement et de rétention du personnel.

Les Forces armées ont aussi fait des efforts afin d'accroître la diversité dans leurs rangs, notamment en recrutant davantage de membres issus de la diversité. Elles tentent également de créer un climat de travail plus inclusif en revoyant certaines exigences, comme celles du code vestimentaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...