•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise mise à l’amende pour avoir détruit l’habitat de la tortue mouchetée

Une tortue avec la tête levée qui regarde directement la caméra.

La tortue mouchetée se distingue de par son cou jaune vif.

Photo : Joe Crowley

Radio-Canada

La Cour de l’Ontario demande à Consolidated Homes Limited, une entreprise de construction de North Bay, de verser 200 000 $ à Conservation de la nature Canada pour avoir endommagé l’habitat de la tortue mouchetée, une espèce menacée.

Les faits remontent à l’été 2018, lorsque l’entreprise à utilisé de la machinerie lourde pour enlever la végétation d’une propriété en bordure du lac Circle.

Cette végétation est essentielle à la survie de la tortue mouchetée, explique Christina Davy, professeure adjointe en biologie à l’Université de Carlton. La végétation en bordure des lacs protège la tortue mouchetée de ses prédateurs, et lui permet d’acquérir les forces dont elle a besoin pour aller chercher de la nourriture.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts affirme que Consolidated Homes Limited avait été avertie de la présence de tortues mouchetées dans les environs du Lac Circle, et a tout de même entamé les travaux sans permis.

Une carte.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les habitats de la tortue mouchetée se trouvent principalement dans le sud de l'Ontario.

Photo : Conservation de la nature Canada

L’entreprise de construction entend faire appel à la décision de la Cour de l’Ontario, selon Mark Stabb, gestionnaire de programme de Conservation de la nature Canada.

Si la Cour rejette le recours de Consolidated Homes Limited, l’organisme compte utiliser la somme de l’amende pour acheter des terrains et restaurer l’habitat de cette espèce menacée.

On a plusieurs stratégies pour tenter d’aider la tortue mouchetée, explique M. Stabb. On peut, par exemple, éliminer les espèces envahissantes qui nuisent à leur survie, et construire des traversées routières pour diminuer le nombre d’accidents de la route.

Si l’Ontario a décidé de porter plainte contre l’entreprise, ce cas-ci est l’exception et non la norme, selon Christina Davy.

On perd les milieux humides à un rythme alarmant dans cette province, insiste-t-elle.

« La position actuelle de l’Ontario est d’encourager la construction dans ces environnements, aux dépens des espèces menacées qui y vivent »

— Une citation de  Christina Davy, professeure adjointe en biologie à l’Université de Carlton

Un indicateur de l’état de santé des milieux humides

Christina Davy estime que tous les Ontariens devraient être préoccupés par le sort de la tortue mouchetée, puisque leur présence, ou leur absence, est un indicateur de l’état de santé des milieux humides. 

Ces environnements aident à prévenir les inondations, en plus de séquestrer le carbone et ralentir le réchauffement climatique, rappelle-t-elle. 

Les milieux humides nous offrent des services que nous ne pouvons pas obtenir ailleurs, selon Mme Davy.

Une tortue qui s'apprête à rentrer dans sa carapace.

Moins de 1 % des œufs des tortues mouchetées survivent jusqu'à l'âge adulte.

Photo : Kiley Briggs / Orianne Society

M. Stabb ajoute que préserver l’habitat de la tortue mouchetée aide d’autres espèces aussi. Ça nous permet d’aider l’environnement en général.

Pour ces deux biologistes, il y a également une dimension émotionnelle à cet enjeu. Ces tortues d’eau douce sont magnifiques, dit M. Stabb. Je veux que mes enfants, et mes petits-enfants, puissent les voir aussi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...