•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conciliation travail-famille : des conseils municipaux plus tôt à Québec

L'hôtel de ville de Québec, la nuit.

Les changements entreront en vigueur dès février 2023.

Photo : Radio-Canada / Philippe Kirouac

Disant vouloir favoriser la « conciliation travail-famille » des élus et la participation citoyenne, le maire Bruno Marchand compte modifier l'horaire des conseils municipaux en 2023, dans le cadre d'un projet pilote.

Dès février, les séances du conseil, qui se tenaient traditionnellement à 17 h les premier et troisième lundis du mois, se tiendront désormais les premier et troisième mardis du mois dès 15 h.

La période de questions réservée aux citoyens débutera vers 17 h.

De plus, le conseil sera en pause pour la relâche. Une seule séance aura lieu en mars.

Ce qui va permettre à la fois aux citoyens d'être dans une plage intéressante après le travail, d'éviter de se rendre trop tardivement pour eux. Même chose pour les élus, et j'ai envie de dire : même chose pour les journalistes, a expliqué le maire Bruno Marchand.

Nouvel ordre du jour :

  • 15 h à 16 h 30 : Rapport du comité exécutif, avis de motion et adoption des règlements
  • 16 h 30 à 17 h : Pause
  • 17 h : Période d'intervention générale des membres du conseil, questions des citoyens, avis de proposition

Source : Ville de Québec

Les conseils municipaux qui se terminent vers 21 h et 22 h sont plus difficiles pour les nouveaux parents, selon le maire.

Il affirme que de grandes villes comme Montréal, Gatineau et Saguenay ont déjà entrepris des modifications similaires.

Des avis partagés

Le chef de l'opposition officielle, Claude Villeneuve, n'est pas contre le projet pilote. Il doute toutefois que les citoyens y gagnent au change.

Claude Villeneuve lors du préconseil municipal du 5 décembre.

Le chef de l'opposition officielle, Claude Villeneuve.

Photo : Radio-Canada

Je voudrais savoir à quelle étape on a consulté les citoyens sur à quel moment ils préféreraient que le conseil de ville ait lieu, qu'est-ce qui favoriserait leur participation?, s'est-il interrogé.

À mes yeux, ce projet-là, c'est une proposition de l'équipe du maire.

Mélissa Coulombe-Leduc, conseillère municipale du district du Cap-aux-Diamants et mère de trois enfants, plaide en faveur de la conciliation. On est une majorité d'élus qui avons des enfants d'âge préscolaire, primaire, secondaire. [...] On a, à nous tous, 26 enfants.

Du côté d'Anne Corriveau, conseillère municipale du district de la Pointe-de-Sainte-Foy, elle n'endosse pas vraiment ce processus, car elle a beaucoup d'interrogations. Où sont les consultations publiques? Où sont les citoyens? [...] Je veux bien qu'on accommode une poignée d'élus, mais le conseil de ville est d'abord une instance publique. Et pour moi une instance publique se doit d'avoir une rétroaction avec ces citoyens.

La conseillère municipale du district Vanier-Duberger, Alicia Despins, se dit emballée par l'idée de la conciliation travail-famille. Je dis oui à la halte-garderie. [...] Je dis oui aux efforts pour faciliter ces mesures de conciliation travail-famille qui amène de nouvelles personnes qui ne pensaient pas pouvoir faire ce travail-là d'élus.

Elle n'est toutefois pas convaincue de l'effet du changement d'horaire sur les citoyens. Mme Despins mentionne que ça pourrait bousculer plusieurs personnes. Elle cite en exemple les membres des conseils de quartier dont les rencontres se tiennent souvent le mardi et les services administratifs.J'espère que tout ce bousculement-là de gens va avoir valu la peine. Je reste à convaincre là-dessus.

Elle espère que ce projet pilote ne sera que le début pour la mise en place de mesures efficaces pour la conciliation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...