•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En pleurs, une vedette espionnée déplore le « viol » de son intimité

Monsieur Desgagnées est vêtu d'une chemise à carreaux de teinte bleue. Il marche dans le couloir.

Pascal Desgagnés au palais de justice de Québec le 25 novembre 2022

Photo : Radio-Canada

Une artiste bien connue du Québec a dit s'être sentie violée dans son intimité après avoir appris le piratage de son téléphone cellulaire qui contenait des photos intimes.

Après une semaine de pause, le procès de Pascal Desgagnés a repris au palais de justice de Québec.

L'informaticien de 48 ans est accusé d'avoir espionné les téléphones cellulaires de plusieurs personnalités, dont les identités sont protégées par une ordonnance de non-publication.

Un choc

Lundi, une artiste a raconté le choc qu'elle a ressenti après avoir appris qu'on avait accédé au contenu de son cellulaire, dans lequel on retrouvait des photos osées.

On se sent violée dans son intimité, a illustré la personnalité du domaine artistique. La femme a expliqué qu'elle n'avait pas honte d'avoir des images intimes dans son téléphone, jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'elle avait été victime d'un piratage informatique.

Une femme utilise un téléphone devant un clavier d'ordinateur portable.

L'informaticien aurait eu accès au contenu des téléphones des victimes, dont les photos, vidéos, contacts, etc.

Photo : Getty Images / vorDa

Elle a craint que les images soient rendues publiques. Ça a le potentiel de faire beaucoup de mal à beaucoup de gens. Il y a comme une honte, une gêne. Ce n’est pas facile, a-t-elle exprimé.

Artiste émotive

Alors que plusieurs photos défilaient devant ses yeux, l'artiste devient soudainement émotive, devant un cliché. C'est une photo de moi et ma fille, laisse tomber la femme, en pleurs.

C'est difficile de voir sa vie privée, étalée comme ça, dit-elle. C'est horrible.

Comme les autres artistes qui avaient témoigné avant elle, la femme a eu de la difficulté à se brancher à son compte iCloud d'Apple. Elle a dû réinitialiser son mot de passe, mais ne se doutait pas qu'elle avait été victime d'un piratage informatique.

En contre-interrogatoire, elle a confirmé à Pascal Desgagnés que ses photos et le contenu de son téléphone n'avaient pas été diffusés dans la sphère publique.

Autres témoignages

D'autres femmes ont identifié le contenu de leur téléphone cellulaire, qui se serait retrouvé dans le matériel informatique appartenant à Pascal Desgagnés.

Une femme d'affaires a aussi exprimé l'angoisse ressentie après avoir vu ses données bancaires compromises.

Le procès de Pascal Desgagnés, qui se défend sans avocat, doit encore durer deux semaines.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...