•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lévis prévoit d’investir près de 900 M$ en immobilisations

La façade de l'hôtel de ville de Lévis en décembre 2018.

L'hôtel de ville de Lévis

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

La Ville de Lévis prévoit d'investir 873,7 millions de dollars d’ici cinq ans, afin d’entretenir et améliorer ses infrastructures, soutenir la croissance économique et accroître la qualité de vie des Lévisiens.

L’administration municipale a présenté lundi son programme quinquennal d’immobilisations (PQI) pour les années 2023 à 2027. Les dépenses dépassent de 332,7 millions de dollars celles du programme triennal précédent, qui couvrait les années 2022 à 2024.

Par voie de communiqué, l’administration Lehouillier souligne que le programme prévoit des emprunts plus substantiels pour les deux premières années afin de tenir compte de la croissance phénoménale de la Ville, tant sur le plan économique que démographique.

Continuité

La majorité des projets inscrits au PQI 2023-2027 figuraient déjà au programme précédent.

Ainsi, 325,9 millions de dollars iront à la pérennité des infrastructures municipales. Ces sommes serviront notamment à la réfection des réseaux d’aqueduc et d'égouts (124 M$), aux travaux de pavage et de réfection de trottoirs (63,4 M$), à la rénovation d'édifices municipaux (18,5 M$) et à la mise à jour du parc informatique (4,7 M$).

Lévis compte débourser 378,4 millions de dollars afin de soutenir la croissance et l’amélioration des infrastructures. Ce montant prévoit entre autres la construction du poste de police et de la Maison de la justice de proximité (55,4 M$), le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire (5,5 M$), le développement de logements sociaux et communautaires (5,5 M$), l’aménagement de voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture (128,7 M$) et l’agrandissement du système d’aqueduc et d’égouts (130,4 M$).

La Ville va réserver 117 millions de dollars pour augmenter la qualité de vie des citoyens. Ainsi, l’administration municipale compte entre autres ajouter une nouvelle glace à l’aréna de Lévis (25,2 M$), agrandir le Centre culturel de Lévis (15,6 M$) et le Vieux Bureau de poste (10,6 M$). Le prolongement du Parcours des Anses et la réfection de plusieurs parcs font aussi partie des priorités.

Une somme de 52,4 millions de dollars ira à soutenir le développement économique, dont 20 millions serviront à l’acquisition de terrains industriels.

La Ville de Lévis souligne que 113,6 millions de dollars seront payés comptant, sur cinq ans, afin de réduire les emprunts.

Notre programme sera géré de façon responsable afin de tenir compte de la conjoncture économique. Si nécessaire, le PQI sera revu afin de tenir compte de la capacité de payer des contribuables, affirme le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

L'opposition vote contre le PQI

Dans un communiqué, le conseiller de l’opposition de Lévis, Serge Bonin, a indiqué qu'il votera contre le PQI en raison du processus qui manque de rigueur, de réalisme, mais également en raison d’un manque de collaboration.

Le conseiller mentionne que les façons de faire de la Ville l'empêchent d’user correctement de son droit de parole. Il ajoute avoir envoyé 13 questions et 8 conditions claires pour appuyer le document au conseil, mais « regrette de ne pas avoir eu de réponses satisfaisantes ».

Le conseiller a également souligné le caractère trop optimiste du PQI.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...