•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le capitaine de l’Atlético Ottawa, Drew Beckie, tire sa révérence

Deux joueurs de soccer s'affrontent lors d'un match

Drew Beckie a fait carrière sur ses qualités défensives dans la NASL, la USL et la CPL.

Photo : Tim Austen/Freestyle Photography

L’Atlético Ottawa devra se trouver un nouveau capitaine. Le vétéran défenseur Drew Beckie a annoncé sa retraite à l’âge de 32 ans. Le joueur l’a fait sans tambour ni trompette, sur les médias sociaux, samedi, sans même avertir l’organisation du moment de l’annonce, dont elle était toutefois au courant.

Je n’ai jamais voulu être sous les projecteurs. J’ai décidé de le faire dans l’ombre. Je suis content de tout l’amour que j’ai reçu depuis par contre, affirme Beckie, qui prend sa retraite assez tôt pour un joueur de soccer.

J’y ai beaucoup pensé depuis un an. Mon corps n’est plus ce qu’il était. Il a beaucoup souffert depuis 2017. Je ne pouvais plus donner les meilleures performances possible. C’était plus dur de compléter les matchs et de récupérer. Mes genoux et mes chevilles le sentaient, raconte le capitaine pour expliquer sa décision de mettre un terme à sa carrière après une excellente saison pour son club.

Deux joueur de soccer luttent pour la possession du ballon.

Drew Beckie lutte avec un joueur du FC Edmonton pendant un match de la saison 2022.

Photo : Tim Austen/Freestyle Photography

Le joueur est reconnaissant du chemin parcouru, parce que tout aurait pu s’arrêter alors qu’il a été victime d’une myocardite en 2018. Juste d’être revenu sur le terrain et d’avoir continué à jouer, ç’a été une victoire.

Professionnel depuis 2013, Beckie était connu pour son intensité sur le terrain. Il a joué la plus grande partie de sa carrière dans la capitale avec le Fury (2014-2015) et l’Atlético (2021-2022). Il a aussi porté les couleurs du Crew de Columbus dans la MLS, de même que des Railhawks de la Caroline, de l’Energy de Oklahoma City et du Locomotive de El Paso dans la USL.

Un arbitre de soccer donne un carton rouge à un joueur pendant un match.

Le capitaine de l'Atlético Ottawa Drew Beckie est hors de lui après avoir été expulsé du match par l'arbitre Mathieu Souaré.

Photo : Matt Zambonin / Atlético Ottawa

J’ai affronté d’excellents joueurs et je me suis fait de grands amis. C’est ce que je retiens. J’ai eu de belles opportunités, je n’ai pas de regret. Les choses sont allées comme elles devaient pour moi. J’aurais aimé jouer à la Coupe du monde ou en Ligue des champions, mais ce n’est pas donné à tout le monde, explique Beckie, philosophe.

« J’ai analysé à quel endroit je pourrais être le plus utile. Ce sera hors du terrain. J’aime mieux commencer une nouvelle carrière à 32 ans qu’à 39 ans. Je vais continuer à aimer le sport et ce sera une partie de ma vie. »

— Une citation de  Drew Becki, joueur de soccer professionnel
Deux joueurs de soccer regardent un pièce de monnaie tomber au sol, lancée par un arbitre avant un match.

Le capitaine de l'Atlético Ottawa Drew Beckie (à droite) avant la mise au jeu officielle face à Kyle Bekker du Forge FC.

Photo : Tim Austen/Freestyle Photography

Plus jeune, le défenseur originaire de la Saskatchewan a eu l’occasion d’effectuer des stages en Allemagne et de porter les couleurs du Canada avec les moins de 20 ans et les moins de 17 ans.

J’ai eu la chance de voyager pendant plus de 10 ans avec mon sport et ce sont les autres qui payaient. J’en suis reconnaissant.

Le joueur n’aura toutefois pas eu la chance de dire au revoir à son public sur le terrain. Il était sur les lignes de côtés pour la finale de la CPL, lors de laquelle l’Atlético Ottawa s’est incliné 2-0 face au Forge FC de Hamilton.

Un joueur de soccer frappe le ballon au filet pendant un match.

Drew Beckie tente de défendre la cage de son équipe pendant un match contre le Pacific FC.

Photo : Matt Zambonin / Atlético Ottawa

Ce n’est pas un regret, mais plus de la tristesse. J’ai joué mon rôle pour aider l’équipe à s’y rendre. Même si je n’étais pas à mon mieux, j’ai fait partie de ça. C’était une bonne décision de me garder sur le banc, mais j’ai confiance que j’aurais pu aider l’équipe. Je me suis rendu à deux finales dans ma carrière et je n’en ai pas joué une. Je suis toutefois confiant que je participerai à d’autres finales, même si ce n’est pas sur le terrain, affirme Beckie, qui est en discussion pour jouer un rôle dans l’organisation de l’Atlético Ottawa dans le futur.

Le capitaine sortant de l’organisation, qui prenait des cours de français lors de la dernière année, s’est aventuré à dire quelques mots dans la langue de Molière à la fin de notre entrevue. Nous sommes en train de rêver que nous allons gagner, s’est essayé Beckie, pour démontrer que le club voyait grand, comme lui pour son futur, avant de nous dire merci beaucoup, pour ses années passées à Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...