•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Sudbury veut moins de sel de déglaçage dans les entrées des résidents

Une femme tient un gobelet pour indiquer le volume de sel de déglaçage qui devrait être utilisé.

Jeniffer Babin-Fenske, coordonnatrice des initiatives de Terre à cœur Sudbury, montre un gobelet sel de déglaçage que les bibliothèques de la ville donnent aux résidents. On veut ainsi les encourager à utiliser moins de sel dans leurs entrées.

Photo : CBC/Markus Shwabe

Radio-Canada

La Ville du Grand Sudbury mène une campagne pour encourager ses résidents à utiliser moins de sel de déglaçage dans leur entrée.

La bibliothèque publique du Grand Sudbury a commencé à distribuer des gobelets de 12 onces, soit environ 340 ml, qui contiendraient suffisamment de sel pour couvrir 10 carrés de trottoir ou environ 500 pieds carrés.

Le message que nous essayons de transmettre est d'utiliser le sel de manière responsable , affirme Jennifer Babin-Fenske, coordonnatrice des initiatives de Terre à cœur Sudbury.

Et lorsque vous couvrez une zone, vous ne la recouvrez pas comme une couverture avec du sel, vous êtes censé l'utiliser pour aider un peu avec la glace.

Mme Babin-Fenske indique qu'il est important d'utiliser le moins de sel possible en hiver, car il peut être corrosif et endommager l'environnement.

Lorsque la neige fond, le sel de déglaçage peut se retrouver dans des cours d'eau.

Lorsque la neige fond, le sel de déglaçage peut se retrouver dans des cours d'eau. Cette photo a été prise au printemps dans le secteur de la rue Bancroft à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Cela peut corroder des choses comme vos allées en béton. Et beaucoup de gens sont vraiment préoccupés par leurs animaux de compagnie et leurs pattes.

Elle souligne que le sel de déglaçage est seulement efficace pour faire fondre la glace jusqu'à environ -12 °C et que les gens devraient envisager des solutions de rechange comme le sable pour améliorer la traction.

Mme Babin-Fenske mentionne que la Ville préconise un plan de gestion du sel pour l'entretien hivernal et ne l’utilise que sur 25 % des routes.

Seuls des chasse-neiges et du sable sont utilisés sur les routes de classe 4 à 6, qui sont des rues rurales et résidentielles.

Du sel est déposé sur les artères principales et les routes secondaires avant et après une tempête hivernale, si la température extérieure n'est pas trop basse.

Les entrepreneurs municipaux sont également certifiés dans le cadre d’un programme de gestion spécial.

Selon le site web du programme, les gens devraient bien pelleter leur entrée avant d'ajouter du sel ou du matériel de déglaçage.

Une fois que l’entrée est dégagée, ils ne doivent saupoudrer que de petites quantités de sel, ou une solution alternative, sur les zones glacées.

D'après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...