•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une garderie de Saint-Denis-de-Brompton en mode solution après un incendie

Les flammes ravagent le bâtiment de la garderie Montessori La Casa Tropical, située sur la rue des Améthystes, à Saint-Denis-de-Brompton.

Un incendie majeur a complètement détruit la garderie La Casa tropical Montessori, située sur la rue des Améthystes, à Saint-Denis-de-Brompton, dans la nuit de dimanche à lundi.

Photo : Facebook / Municipalité de Saint-Denis-de-Brompton

Radio-Canada

Un incendie majeur a complètement détruit la garderie La Casa tropical Montessori, située sur la rue des Améthystes, à Saint-Denis-de-Brompton, dans la nuit de dimanche à lundi. Dès lundi, la communauté a tenté de trouver des solutions en attendant la reconstruction du bâtiment.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), le feu a éclaté vers 23 h 30. Une trentaine de pompiers de Sherbrooke, de Magog et de Windsor sont venus prêter main-forte à leurs collègues de Saint-Denis-de-Brompton.

Les flammes ont été maîtrisées environ trois heures plus tard et personne n'a été blessé.

Le bâtiment a été complètement ravagé par les flammes.

Un incendie majeur a complètement détruit la garderie Montessori La Casa tropical, située sur la rue des Améthystes, à Saint-Denis-de-Brompton, dans la nuit de dimanche à lundi.

Photo : Radio-Canada / Julie Hachez

La garderie est toutefois une perte totale. Le bâtiment ne sera plus utilisable, selon la SQ.

Le premier appel a eu lieu à 23 h 32. Le premier appelant mentionnait de la fumée et des flammes apparentes au niveau du système de ventilation. Nos premières unités sont arrivées à 23 h 39 et 23 h 43. Le premier rapport du premier officier sur les lieux mentionne un embrasement généralisé au niveau du bâtiment, explique Stéphane Massé, directeur du service sécurité et incendies de Saint-Denis-de-Brompton.

C'est sûr que c'était impressionnant à voir. Heureusement, ce qu'on s'est dit, c'est qu'il n'y avait pas d'enfants, souligne Teresa Mendoza, la copropriétaire de la Casa tropical Montessori.

Entraide après un réveil brutal

La garderie accueillait 80 enfants, et comptait 350 familles sur sa liste d'attente. La destruction du bâtiment représente donc un véritable casse-tête pour des dizaines de parents de Saint-Denis-de-Brompton et des environs.

Ce matin, c’était un réveil brutal, avoue Daniel Veilleux, maire de Saint-Denis-de-Brompton.

Le bâtiment a été complètement ravagé par les flammes.

Un incendie majeur a complètement détruit la garderie Montessori La Casa Tropical, située sur la rue des Améthystes, à Saint-Denis-de-Brompton, dans la nuit de dimanche à lundi.

Photo : Radio-Canada / Julie Hachez

« Chose certaine, on va être là pour regarder les différentes options. »

— Une citation de  Daniel Veilleux, maire de Saint-Denis-de-Brompton

À titre d’exemple, le maire explique que la salle qui est disponible à l'aréna ou encore le sous-sol de l’église de la municipalité pourraient représenter des options à court terme pour la garderie.

L'Oasis des lacs, une coopérative de solidarité derrière une résidence pour personnes aînées, s'est aussi portée volontaire pour accueillir les enfants. On a des loyers de libres, donc on va en profiter pour laisser une chance à ces gens-là, pour ne pas que les parents se retrouvent de court, et ainsi de suite. Laisser une chance qu'ils s'établissent là, on a la cuisine commerciale, on a tout, explique le président de l'Oasis des lacs, Pierre Rhéaume.

Ce dernier a fait visiter les installations aux propriétaires de la garderie lundi pendant la journée. Une rencontre devait ensuite avoir lieu lundi soir avec la directrice générale de la coopérative pour aînés et le maire de Saint-Denis-de-Brompton. Le ministère de la Famille devra cependant donner son accord à cette solution temporaire avant de pouvoir aller de l'avant.

Ça va être quelque chose dont il va falloir tenir compte à ce moment-là, considérant les normes que requière une garderie de ce type-là. Ça va être important. Faut s'assurer de la sécurité de nos enfants et nos petits-enfants, souligne Daniel Veilleux.

La propriétaire du CPE Magimo, situé à quelques minutes de la Casa tropical Montessori, a aussi proposé son aide.

Il y a quelques salles multifonctions qu'on pourrait peut-être adapter pour répondre à certains besoins. Ça va me prendre la collaboration du ministère, évidemment, soutient la directrice générale du CPE, Louise Véroneau.

Par courriel, le ministère de la Famille a indiqué à Radio-Canada mettre tout en œuvre pour trouver une solution temporaire d’urgence pour les parents, en envoyant par exemple certains enfants touchés dans des services de garde situés à proximité.

La SQ continuera l’enquête sur l'affaire. Un inspecteur des incendies s’est d’ailleurs rendu sur les lieux, puisque pour l'instant, aucune cause n'a été identifiée pour expliquer le feu. Ce dernier est donc considéré comme suspect.

Des techniciens seront sur place vers la fin de l’avant-midi [lundi]. Il y aura une analyse de la scène et l’expertise de cette dernière. On tentera de savoir comment s’est produit cet incendie, fait savoir Louis-Philippe Ruel, porte-parole de la SQ.

Avec les informations de Pierrick Pichette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...