•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fin de semaine parfaite pour Laurent Dubreuil

Un gros plan sur Laurent Dubreuil, vêtu de son capuchon et de lunettes de soleil.

Depuis le début des Championnats des quatre continents, Laurent Dubreuil enchaîne les exploits.

Photo : AFP / OLAF KRAAK

Laurent Dubreuil aura été parfait à sa première compétition internationale au Centre de glaces de Québec. Le Lévisien a clos les Championnats des quatre continents en l'emportant au 1000 m, dimanche, mettant la main sur une troisième médaille d’or en autant de courses.

À mes yeux, si j’ai une bonne course, personne ne peut me battre en ce moment. C’est vraiment plaisant d'arriver dans une compétition avec ce niveau-là, mais ce dont je vais me souvenir pendant plusieurs années, c’est le soutien de la foule en fin de semaine, s’est réjoui le héros local après sa victoire.

Favori de la course au 1000 m, Dubreuil a bien failli voir le triplé de médailles d’or lui échapper en raison d’une manœuvre de celui qui patinait à ses côtés, l’Américain Conor McDermott-Mostowy.

Laurent Dubreuil of Levis Que. skates to a gold medal in the men's 1000m event at the Four Continents speedskating championships, Sunday, December 4, 2022  in Quebec City. THE CANADIAN PRESS/Jacques Boissinot

Même une manœuvre illégale de son adversaire n'a pu empêcher Laurent Dubreuil de mettre la main sur sa troisième médaille d'or des Championnats des quatre continents.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Étant dans le corridor intérieur, ce dernier aurait dû céder le passage au Québécois lorsque les deux patineurs sont sortis côte à côte du deuxième virage. Il a plutôt tenté de devancer Dubreuil, le forçant à se relever pour éviter la collision.

Quand c’est arrivé, je ne savais pas combien de temps ça m’avait coûté. C'est rare, mais il m’est arrivé une situation un peu similaire il y a deux semaines aux Pays-Bas où un patineur américain était tombé devant moi. Heureusement, aujourd’hui j’ai été capable de garder ma technique, ma concentration, et de gagner la médaille d’or, a relaté le vainqueur qui n'en voulait pas à McDermott-Mostowy, dont le geste lui a valu une disqualification.

Les Sud-Coréens Seong-Hyeon Park et Tae-Yun Kim ont complété le podium.

Maltais et Lamarche en rajoutent

Au-delà de Laurent Dubreuil, c’est toute la délégation de patineurs québécois qui a impressionné durant les Championnats des quatre continents.

Elle lève les bras dans les airs sur le podium

Béatrice Lamarche était tout sourire de grimper sur la 3e marche du podium au 1000 m.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Elle qui n’avait jamais remporté de médaille sur le circuit international sénior, Béatrice Lamarche en a ajouté trois à sa collection. Après une 3e place au 3000 m, vendredi, la patineuse de Québec a répété l’exploit au 1000 m, dimanche, avant de remporter l’épreuve de poursuite féminine avec ses coéquipières Maddison Pearman et Valérie Maltais.

La Saguenéenne Maltais a ainsi mis la main sur une troisième médaille d’or en autant de jours.

Robert Dubreuil honoré

Patinage de vitesse Canada a par ailleurs profité des championnats tenus à Québec pour annoncer l’intronisation de Robert Dubreuil à son Temple de la renommée à titre de bâtisseur. Ex-patineur olympique, le directeur général de longue date de Patinage de vitesse Québec a notamment piloté le dossier du Centre de glaces depuis les débuts.

Ça me rend émotif parce que c’est ma vie qui est soulignée. C’est mon amour pour ce sport-là et tout ce que j’ai donné, a remercié Robert Dubreuil, qui a pu partager un moment spécial avec son fils Laurent, dimanche, en lui remettant sa médaille d’or sur le podium du 1000 m.

Il fait une accolade à Laurent sur le podium.

Robert Dubreuil a pris le temps de faire l'accolade à son fils Laurent au moment de lui remettre sa médaille d'or.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Pour Laurent et moi, c’est un scénario qu’on aurait voulu écrire. Lui est dans les meilleures années de sa carrière, moi j’ai tellement travaillé pour ce centre-là, a expliqué le DG de Patinage de vitesse Québec.

Et ce n’est qu’un début pour le Centre de glaces, inauguré il y a un peu plus d’un an. La qualité des installations et l’organisation des Championnats des quatre continents ont impressionné l’Union internationale de patinage, pouvait déjà dire Robert Dubreuil, dimanche après-midi.

On a atteint l’objectif quand même ambitieux qu’on s’était fixé. Les commentaires sont sans équivoque. On veut obtenir une Coupe du monde éventuellement et je pense qu’on a démontré qu’on est capable de le faire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...