•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pharmacien du Nouveau-Brunswick encourage la vaccination contre la grippe avant Noël

Une personne reçoit une dose de vaccin dans l'épaule.

Le vaccin contre la grippe est recommandé à tous les Néo-Brunswickois âgés d’au moins six mois. Une dose plus forte est offerte aux gens âgés d’au moins 65 ans.

Photo : CBC / Emily Fitzpatrick

Radio-Canada

La saison de la grippe bat son plein alors que le temps des Fêtes approche à grands pas. Tout comme dans le cas de la COVID-19, le vaccin reste le meilleur moyen de se protéger contre le virus et d'atténuer les symptômes, rappelle un pharmacien néo-brunswickois.

Je sais que le monde est un petit peu fatigué d’entendre parler des vaccins, dit de prime abord Daniel Landry, pharmacien en maladies infectieuses au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton.

Néanmoins, le vaccin grippal sera très efficace cette année, clame-t-il.

La souche qu’on voit le plus souvent, c’est une souche H3N2. Et on a une souche H3N2 dans notre vaccin cette année, dit-il. Je pense que c’est 95 % des cas au Canada qui sont de cette souche-là. Au Nouveau-Brunswick, je pense que c’est presque 100 %.

Daniel Landry, pharmacien en maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton.

Daniel Landry, pharmacien en maladies infectieuses au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont de Moncton

Photo : Radio-Canada

Les doses peuvent être administrées non seulement en pharmacie mais aussi par un médecin de famille ou dans un bureau de santé.

La province paye pour n’importe quel Néo-Brunswickois qui veut recevoir son vaccin contre la grippe, rappelle Daniel Landry.

Épidémie de grippe

Le Nouveau-Brunswick a lancé sa campagne annuelle de vaccination contre la grippe le 11 octobre 2022.

Début novembre, les autorités sanitaires provinciales signalaient que la popularité du vaccin était en baisse de 40 % au Nouveau-Brunswick comparativement à l’année précédente.

À la mi-novembre, l’Agence de la santé publique signalait que le Canada était maintenant plongé dans une épidémie de grippe. Un rapport révélait que le virus de cette maladie allait d’ailleurs être plus actif que ce qui était prévu pour cette période de l’année.

Contrairement à la COVID-19, la grippe n’a pas épargné les plus jeunes au pays ces dernières semaines. Nombreux sont ceux qui ont dû être hospitalisés en raison de complications.

Selon les autorités sanitaires provinciales, il est parfaitement sécuritaire de recevoir simultanément le vaccin contre la grippe et le vaccin contre la COVID-19.

Daniel Landry rappelle qu’il n’est jamais trop tard pour recevoir sa dose de vaccin contre la grippe.

Ça aurait été mieux de le prendre plus tôt, mais j’aimerais mieux que le monde le prenne tout de suite que pas pantoute, conclut-il.

D’après le reportage de Serge Bouchard

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...