•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virus respiratoires : le taux d’absentéisme est élevé dans les écoles de la Côte-Nord

Des pupitres dans une salle de classe vide.

Un service d'accompagnement a été créé pour les élèves qui doivent s'absenter au CSS de l'Estuaire.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le taux d’absentéisme des élèves de la Côte-Nord s'élève à une moyenne d’environ 11 % depuis quelques jours.

C'est ce que révèlent les données des centres de services scolaires (CSS) du Fer et de l’Estuaire. Ce taux est semblable à la moyenne provinciale avec 12 % d’élèves absents en date du 21 novembre, selon les données du ministère de l’Éducation.

Toutefois, la situation dans les écoles nord-côtières semble moins inquiétante que l'hiver dernier, selon le directeur du CSS du Fer, Richard Poirier.

Au CSS du Fer, le taux d'absentéisme s'élevait à près de 9 % en date du 12 novembre, tandis que ce taux s'élève à 12 % actuellement, indique le directeur général.

Richard Poirier est devant la pancarte des bureaux administratifs du Centre de services scolaire du Fer.

Richard Poirier est directeur général du Centre de services scolaire du Fer (archives).

Photo : Radio-Canada / Félix Lebel

Les absences pouvaient être presque du double certaines journées en janvier et en février derniers. Donc on est ailleurs actuellement, bien qu'il y ait un taux d’absences significatif, précise M. Poirier.

« C'est clair que si on compare à ce qu'on a vécu en janvier, février et mars 2022, on est ailleurs. On pouvait avoir jusqu'à 200 ou 300 jeunes qui pouvaient être retirés des cours une journée à cause de la COVID-19. »

— Une citation de  Richard Poirier, directeur général, Centre de services scolaire du Fer

Trio de virus respiratoires

Au CSS de l'Estuaire, 484 élèves sur 4342 étaient absents vendredi. Toujours d'après le CSS de l'Estuaire, 76,9 % de ces élèves absents le sont pour cause de maladie, soit en raison d'un test positif à la COVID-19, soit pour des symptômes d’allure grippale, soit un rhume. La gastro est elle aussi présente, soutient la responsable aux communications Patricia Lavoie.

Patricia Lavoie accorde une entrevue à Radio-Canada.

Patricia Lavoie est responsable des communications au centre de services scolaire de l'Estuaire (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Elle explique en outre que le personnel n’est pas épargné. Les gens se dépannent beaucoup entre eux, mentionne Mme Lavoie.

« Il y a des milieux où c’est plus facile de remplacer, mais un peu partout, la situation est précaire. Nos listes de suppléants sont vides. On ne se le cachera pas : ça met de la pression sur les gens. On doit en faire plus à l'intérieur de la même école. »

— Une citation de  Patricia Lavoie, responsable des communications, Centre de services scolaire de l'Estuaire

Combler les absences des enseignants constitue aussi un problème de taille au CSS du Fer, renchérit Richard Poirier.

Tests de dépistage distribués

Les deux centres de services scolaires indiquent avoir distribué deux boîtes de tests de dépistage de la COVID-19 par élève et par membre du personnel au cours des derniers jours.

Richard Poirier incite d'ailleurs la population à rester prudente en cas de symptômes. Il recommande de porter le masque, de se laver les mains et de limiter les rassemblements non essentiels.

Patricia Lavoie, du CSS de l'Estuaire, ajoute qu'un message a été envoyé aux parents en leur recommandant de garder les enfants à la maison lorsqu'ils présentent des symptômes d'allure grippale.

Nous, dans l'ensemble de nos écoles, depuis le début de l'année scolaire, on a maintenu nos heures de conciergerie pour assurer la désinfection des aires communes et des surfaces qui sont fréquemment touchées, précise Mme Lavoie.

Un service d'accompagnement a d'ailleurs été créé pour les élèves qui doivent s'absenter au CSS de l'Estuaire afin de les aider à rattraper leur retard.

Avec les informations de Camille Lacroix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...