•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emprunt d’équipement de plein air comme on emprunte un livre à la bibliothèque

Deux raquettes à neige devant un panorama extérieur l'hiver.

Il est maintenant possible d'emprunter du matériel de plein air à la bibliothèque municipale de Baie-Comeau comme des raquettes à neige.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Les Nord-Côtiers ont maintenant accès à quatre comptoirs de prêt d'équipement de plein air gratuit sur le territoire. Cette initiative de l'Unité régionale loisir et sport Côte-Nord (URLSCN) a pour but de rendre le sport accessible à un plus grand nombre de citoyens dans la région.

Deux de ces comptoirs sont situés à Sept-Îles, l'un à la bibliothèque municipale et l'autre à la ZEC Matimek. Les deux autres centres de prêt sont établis à la bibliothèque municipale de Baie-Comeau ainsi qu'à la ZEC de Forestville.

Les points de service des ZEC fournissent du matériel estival comme des canots et des planches à pagaie, a expliqué l'agente de développement à l'URLSCN, Sarah Richard-Tremblay, en entrevue à l'émission Boréale 138.

Dans les bibliothèques, les citoyens peuvent emprunter des ensembles de volleyball portatifs, des ballons de basketball et de soccer, des raquettes de tennis et de badminton, des ensembles de spike ball, des patins à roues alignées et à glace, des bâtons de marche ainsi que des raquettes à neige.

« Le prêt est totalement gratuit. Les gens se rendent [aux points de service], remplissent un formulaire, partent avec l'équipement et reviennent le porter. C'est comme un prêt de livres à la bibliothèque. »

— Une citation de  Sarah Richard-Tremblay, agente de développement à l'URLSCN

Sarah Richard-Tremblay précise que les usagers n'ont pas besoin d'être membres de leur bibliothèque pour louer de l'équipement. Ainsi, un touriste ou un citoyen d'une autre municipalité environnante peut lui aussi emprunter du matériel de plein air.

Nous, ce qu'on vise avec les centrales d'équipement, c'est l'accessibilité, explique l'agente de développement.

Mme Richard-Tremblay souligne la collaboration des bibliothèques à ce projet. Le prêt d'équipement, elles ont trouvé ça vraiment génial, se réjouit-elle. C'est aussi dans leur mission, l'accessibilité pour les citoyens, donc elles se sont lancées avec nous dans ce projet-là à 100 %. Elles ont mis beaucoup de temps et d'efforts.

Sarah Richard-Tremblay indique que le projet est en pleine croissance sans toutefois pouvoir dévoiler plus de détails.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...