•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de piscine à Chicoutimi jumelé avec une glace de dimension olympique

Des nageurs sont en action dans une piscine intérieure lors d'un championnat québécois.

La piscine comprendrait deux bassins.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Le projet de construction d’une nouvelle piscine dans l’arrondissement de Chicoutimi, à Saguenay, avance. Selon les informations de Radio-Canada, ce projet piloté par l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en partenariat avec le Cégep de Chicoutimi et le groupe de Pierre Lavoie comprendrait non seulement deux bassins de 25 mètres pour la natation, mais également un aréna pour le patinage de vitesse sur courte piste.

Plusieurs organisations comme le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay sont favorables à ce projet.

Le club des Comètes de Chicoutimi, qui évolue présentement au centre Georges-Vézina, déménagerait dans cette nouvelle infrastructure. Le président de l’Association de patinage de vitesse du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Christian Simard, rappelle qu’il est essentiel que Saguenay conserve une patinoire de dimension olympique, plus grande qu'une patinoire traditionnelle pour le hockey.

Ce qui nous importe, c’est qu’on mette en priorité la glace olympique, parce que c’est un besoin essentiel pour la survie du patinage de vitesse dans la ville et dans la région. Une glace olympique, ça permettrait à nos jeunes de pouvoir patiner mieux et de se développer en toute sécurité. Parce qu’une glace plus petite, à la vitesse que nos jeunes vont, ça devient de plus en plus complexe, précise M. Simard.

Environ 750 jeunes pratiquent le patinage de vitesse dans la région, dont 400 sont membres du club des Comètes de Chicoutimi.

Un homme devant des estrades dans un aréna.

Le président de l'Association régionale de patinage de vitesse, Christian Simard, rappelle qu'il est essentiel que Saguenay conserve une patinoire de dimensions olympiques.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

L’un des membres du comité citoyens qui souhaite la construction d’un complexe aquatique à Saguenay, Jean-Pierre Girard, estime qu’il est urgent que ce projet aille de l’avant.

Les gens sont conscients qu’il y a un besoin de ce côté-là. Je pense que les planètes commencent à être alignées avec le politique, avec l’UQAC qui bouge enfin de ce côté-là. L’UQAC, je ne sais pas combien de fois je l’ai dit en boutade, c’est à peu près la seule université au monde qui n’a pas de piscine. Là, on sent qu’il y a un besoin, on sent qu’on est près de le faire. Et ce qu’on veut, ce n’est pas une piscine pour l’élite seulement, pas une piscine uniquement pour un club de natation de l’UQAC, on veut une piscine pour toute la communauté, qui va servir à tout le monde, les enfants, les personnes âgées, réagit M. Girard.

Toutefois, il y a un autre projet dans l'air qui permettrait aux Comètes de rester au centre Georges-Vézina, soit celui d'un amphithéâtre public-privé mené par le promoteur et homme d’affaires Éric Desbiens, propriétaire de ConformIT. Il s’agit d’un projet en partenariat avec l’entreprise Événement 2M estimé à 5  M$. Un partenariat est souhaité avec Saguenay.

Les Saguenéens de Chicoutimi sont la seule équipe de la Ligue de hockey junior majeur (LHJMQ) à utiliser une patinoire de dimension olympique.

D'après un reportage de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...