•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le redoux devrait freiner les skieurs bas-laurentiens en fin de semaine

Des skieurs sont assis dans le remonte-pente du mont Saint-Mathieu.

Au parc du Mont-Saint-Mathieu, les skieurs auront accès à deux pistes du domaine samedi et dimanche (archives).

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Le redoux des derniers jours compromet l’ouverture de certaines stations de ski, des allées glacées et des patinoires extérieures au Bas-Saint-Laurent en fin de semaine.

La direction du parc du Mont-Comi de Saint-Donat, qui a officiellement ouvert sa saison la semaine passée, a pris la décision de fermer la station en raison des conditions météorologiques. Elle a préféré suspendre ses activités dans le but de conserver la qualité des conditions de neige.

Si les conditions météorologiques le permettent, le Mont-Comi devrait rouvrir dimanche.

Au parc du Mont-Saint-Mathieu, à Saint-Mathieu-de-Rioux, on prévoit inaugurer la saison samedi malgré les conditions pluvieuses. La station annonce que seules deux pistes seront ouvertes.

Les gestionnaires du centre de ski de fond du Bic avaient ouvert les pistes quelques jours en novembre, mais ils ont suspendu l'entretien des sentiers jusqu'au retour de conditions convenables.

À Rivière-du-Loup, comme la piste de ski de fond est située en milieu boisé et que l'accumulation de neige y est insuffisante, l'ouverture n'est pas pour bientôt.

Encore un peu de patience

Le Service des communications de la Ville de Rivière-du-Loup précise que les patinoires extérieures seront ouvertes quand les conditions propices seront réunies. Celles-ci exigent un minimum de trois jours consécutifs à - 10 degrés ou moins, de jour comme de nuit, et sans prévisions de temps doux trois jours après l'arrosage de la surface glacée.

À la Ville de Rimouski, on ne s'attend pas à rendre accessibles les infrastructures sportives hivernales avant quelques semaines. L’ouverture du pavillon du parc Beauséjour pour le prêt d’équipement de ski de fond est planifiée pour la mi-décembre.

Selon le météorologue de sensibilisation aux alertes chez Environnement Canada, Jean-Philippe Bégin, le temps changeant est loin d'être idéal pour établir une bonne base de glace sur les patinoires.

Selon lui, la deuxième semaine de décembre devrait toutefois réunir de meilleures conditions hivernales, de quoi rassurer les patineurs. On s’enligne pour avoir des températures sous les normales de saison, donc propices à fabriquer de la glace, résume-t-il.

Prudence avant de poser un pied sur un lac

Malgré le retour des températures froides au Bas-Saint-Laurent, les citoyens doivent demeurer prudents avant de s'aventurer sur les lacs. Guilaine Denis, porte-parole de la Société de sauvetage, explique que la succession de périodes de gel et de dégel peut altérer la solidité de la surface glacée.

Deux personnes jouent au hockey sur un immense lac gelé.

La Société de sauvetage du Canada recommande de prêter attention à l'épaisseur de la glace ainsi qu'à sa couleur avant de s'aventurer sur un lac gelé (archives).

Photo : Shutterstock/JCholod

Elle recommande notamment de porter attention à l’épaisseur de la glace. Si on veut juste aller marcher [dessus], il faut que ça ait au moins sept centimètres d’épaisseur. Pour tout ce qui est pêche, on parle de dix centimètres d’épaisseur. Et quand on veut faire de la motoneige ou du quatre-roues, c’est douze centimètres minimum, détaille Guilaine Denis.

La Société de sauvetage invite aussi la population à être attentive à la couleur de la glace avant d'y poser le pied. Certains plans d'eau donnent l'impression d'être glacés sans que ce soit nécessairement le cas.

Si la glace est blanche, c’est le signe qu'elle est très mince, explique Mme Denis. Si elle est transparente, presque noire, ça signifie qu’elle est de bonne épaisseur. La glace bleue est habituellement la plus résistante.

Selon la Société de sauvetage du Canada, une victime sur quinze d'incidents mortels associés à l’eau meurt en traversant une surface de glace dangereuse.

D’après les informations de Louis Lessard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...