•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. publie un rapport indépendant sur ses leçons à tirer de la pandémie de COVID-19

Bonnie Henry, John Horgan et Adrian Dix en conférence de presse.

Le manque de transparence concernant la gestion des tests rapides a suscité des oppositions, entre autres exemples, pendant la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Radio-Canada

La Colombie-Britannique a publié un rapport indépendant faisant état de 26 leçons à tirer de la façon dont elle a géré la pandémie de COVID-19, notamment en matière de transparence, de confiance du public et de préparation.

Le rapport de 144 pages souligne que la réponse provinciale a été généralement forte, équilibrée, souple et a montré de la résilience, ce qui devrait donner aux Britanno-Colombiens l’assurance de sa capacité de répondre à une future urgence à l’état provincial.

Ses trois auteurs, Bob de Faye, Dan Perrin et Chris Trumpy, trois anciens fonctionnaires, ont généralement félicité la province pour sa gestion de la pandémie depuis mars 2020.

Cela dit, le rapport souligne des occasions pour la province d’améliorer sa réponse en agissant plus en avance, en modifiant son plan de gestion des urgences et en étant mieux coordonnée avec les Premières Nations.

Cette enquête a été commandée par la province elle-même pour faire la lumière sur sa gestion de cette crise sanitaire, qui a causé plus de 4600 morts en Colombie-Britannique.

En mars dernier, le Parti libéral de la Colombie-Britannique a toutefois critiqué cette initiative, stipulant que l'étude ne tenait pas compte de l’examen des décisions de santé publique et des initiatives de relance économique.

Mieux qu'ailleurs

En comparant la réponse de la Colombie-Britannique à celle des trois autres provinces les plus peuplées du Canada, ainsi qu’à une moyenne nationale, le rapport souligne que, dans l’ensemble, les mesures de santé publique mises en place dans la province étaient moins restrictives.

La Colombie-Britannique a également enregistré un taux de vaccination légèrement plus élevé ainsi que des taux d’infection et de décès inférieurs à ces autres provinces, soit l’Alberta, le Québec, l’Ontario.

Sur le plan économique, le rapport souligne que la province s’en est sortie au moins aussi bien que les autres provinces canadiennes, l’emploi ayant retrouvé ses niveaux prépandémiques vers juillet 2021.

Le ministre provincial de la Sécurité publique, Mike Farnworth, affirme que ces conclusions sont considérées comme des recommandations par la province et que des mesures seront adoptées.

« Nous étions dans une situation enviable par rapport à d’autres provinces. [...] La Colombie-Britannique a fait un travail plutôt remarquable. Mais y a-t-il des leçons à tirer? Absolument. »

— Une citation de  Mike Farnworth, ministre de la Sécurité publique de la C.-B.

Il a d’ailleurs souligné à plusieurs reprises que la pandémie de COVID-19 était une situation sans précédent non seulement pour la province, mais à l’échelle mondiale.

Améliorations possibles

Le rapport indique que la réponse initiale de la province a été entreprise dans le cadre de son plan de gestion des urgences Emergency Management BC. Or, ce plan, qui implique un petit groupe de décideurs, a causé des failles dans une réponse coordonnée à l'échelle gouvernementale.

Pendant la pandémie, la province a également fait l’objet de critiques pour son manque de transparence, souligne le rapport. La question des preuves scientifiques existantes pour justifier certaines décisions de santé publique est notamment mise de l’avant.

La confiance du gouvernement était relativement élevée tout au long de la pandémie, mais s’est érodée après août 2022, d’après le rapport. Il recommande que des moyens soient trouvés pour rétablir la confiance, ce qui sera nécessaire pour susciter l’adhésion et le respect de futures mesures restrictives, si elles s'avèrent nécessaires.

Avec les informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...