•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une poussée d’air arctique continue de frapper la côte de la Colombie-Britannique

Deux enfants et un adulte font un bonhomme de neige dans un parc de Vancouver le 30 novembre 2022.

Environnement Canada recommande de s'habiller chaudement pour éviter d'avoir des engelures ou de souffrir d'hypothermie.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Les Britanno-Colombiens vont devoir s’armer de patience avant de retrouver des températures hivernales plus clémentes. Des avertissements de poussée d’air arctique, de neige et de froid extrême de la part d’Environnement Canada sont en vigueur jusqu’à la fin de semaine, sur la majeure partie de la côte provinciale.

Sur l’île de Vancouver, jusqu’à 15 cm de neige sont attendus dans l'intérieur et l’est de l’île, incluant le Grand Victoria, d’ici samedi matin.

Le refroidissement éolien pourrait atteindre -20 °C sur la côte centrale et nord de la Colombie-Britannique à cause d’une poussée d’air arctique, qui se maintiendra jusqu’à la fin de semaine, d’après Environnement Canada.

La vallée du Fraser et Whistler ont également été frappées par cette poussée d'air arctique dans la nuit de jeudi à vendredi, sans qu'Environnement Canada étende son alerte au-delà de vendredi matin dans ces secteurs.

Une circulation potentiellement difficile vendredi soir

Dans le Grand Vancouver, la vallée du Fraser, sur la baie Howe et la côte Sunshine, jusqu’à 5 cm de neige, voire plus par endroits, risquent de tomber d’ici la nuit de vendredi à samedi.

Les routes deviendront glissantes, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la circulation à l’heure de pointe vendredi soir, avertit Environnement Canada, bien que l’accumulation de neige sera plus faible que lors de la tempête de mardi.

À la frontière avec l’Alberta, les régions des parcs nationaux Yoho et Kootenay sont de leur côté touchées par un avertissement de froid extrême, qui causera un refroidissement éolien de -35 °C dans la nuit de vendredi à samedi, d’après les prévisions de l’agence météo fédérale.

Une voiture à l'intersection glacée de deux rues secondaires de Vancouver le premier décembre 2022.

Les rues secondaires de Vancouver ne sont pas déneigées lors de tempêtes et la Ville n'y met pas de sel.

Photo : Radio-Canada / ARForest

Des dégâts toujours présents

Plus tôt cette semaine, le sud de la Colombie-Britannique a été frappé par une tempête de neige, qui a causé des pannes de courant, la fermeture d’écoles et des annulations de vols.

Des milliers de personnes sont toujours privées de réseau téléphonique, d’Internet et de télévision, sur l’île Gabriola, à l’est de Nanaimo, à cause de dommages sur une ligne de communication vitale. L’accès au service d’urgence 911 a également été touché. Dans une déclaration vendredi, la compagnie téléphonique Telus a affirmé que les travaux de réparation étaient en cours, sans donner d’estimation quant à leur aboutissement.

La compagnie d’assurance de la Colombie-Britannique (ICBC) indique de son côté que 3567 rapports d’accidents ont été déposés mardi, soit le double que mardi de la semaine d’avant. Elle conseille aux automobilistes de prendre les transports en commun, d’opter pour un service de taxi ou de travailler de chez eux, s’ils le peuvent, pour éviter de conduire dans ces conditions.

Avec des informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...