•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Lycée du Saguenay est vendu pour y aménager des logements

Un édifice vu de l'extérieur.

Le Lycée abritera dorénavant des logements.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

Quinze ans après la fermeture du Lycée du Saguenay, une école secondaire privée jadis réservée aux filles, l'immeuble appartenant à la Congrégation des sœurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil est vendu.

Le nouveau propriétaire est François Duval, spécialisé dans l'immobilier. Lui et sa conjointe Anne Saint-Gelais, qui est son associée, souhaitent y implanter des logements. Il a acquis 50 % des bâtiments de la communauté, qui offrent une vue imprenable sur le Saguenay.

La communauté religieuse a confirmé la transaction par voie de communiqué vendredi matin, quelques heures après la signature.

La vente inclut non seulement la bâtisse de l’ancien Lycée, mais aussi deux autres bâtiments adjacents, qui comprennent notamment l’auditorium et l’École normale, en plus du terrain qui longe la rue Racine Est. Les bâtiments ont été construits entre 1947 et 1956.

Plusieurs organisations et promoteurs se sont montrés intéressés par les locaux de l'ancien Lycée depuis sa fermeture. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a songé à y installer des bureaux et la Ville de Saguenay a mené des analyses pour y regrouper des organismes culturels. Le projet a été abandonné parce que la Ville estimait que le coût des travaux de mise aux normes était trop élevé.

Récemment, les religieuses ont cédé une partie de leurs espaces à des organismes comme le Café jeunesse de Chicoutimi et l'Association pour le développement de la personne handicapée intellectuelle du Saguenay (ADHIS).

L'implantation de logements au couvent des sœurs du Bon-Conseil survient peu après l'octroi d'un mandat par la Ville pour élaborer le concept qui sera retenu pour la construction de logements sur la zone ferroviaire de Chicoutimi. La volonté de la mairesse Julie Dufour de construire des immeubles neufs a été critiquée par certains observateurs, incluant le parti Unissons Saguenay. La conversion de bâtiments patrimoniaux comme le couvent des sœurs du Bon-Conseil et celui des sœurs du Bon-Pasteur, situé au coin des rues Price et Bégin, a à maintes reprises été soulevée comme une option à privilégier dans une optique de protection du patrimoine bâti.

L'édifice du Lycée sera donc préservé et, en pleine crise du logement, viendra accroître l'offre sur le territoire de Chicoutimi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !