•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC s’excuse après avoir annoncé à des parents la mort de leur fils bien vivant

Donna Price dit qu'elle espère qu'une éventuelle poursuite contre la GRC aidera à éviter qu'une autre famille subisse le même traumatisme.

Donna Price dit qu'elle espère qu'une éventuelle poursuite contre la GRC aidera à éviter qu'une autre famille subisse le même traumatisme.

Photo : Contribution Donna Price

Radio-Canada

La GRC a présenté ses excuses à des parents de Dieppe, au Nouveau-Brunswick, à qui on avait annoncé par erreur la mort de leur fils.

Dans un communiqué de presse publié vendredi après-midi, le commandant par intérim du détachement de Codiac, Benoît Jolette, a tenu à exprimer son profond regret et ses plus sincères excuses à la suite de cette erreur.

L’incident est survenu quelques heures après que la police a découvert le corps inanimé d’une personne dans une toilette publique de Moncton, le 22 novembre.

Benoît Jolette.

Le commandant par intérim du détachement de Codiac de la GRC au Nouveau-Brunswick, Benoît Jolette (archives)

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Les agents de la GRC se sont présentés chez Donna et David Price, de Dieppe, dans la nuit du 21 au 22 novembre pour leur annoncer que leur fils avait été retrouvé mort et qu'il avait été formellement identifié.

Cependant, leur fils était bel et bien vivant. La police avait mal identifié le défunt.

Une évaluation est en cours

Le Service régional de Codiac de la GRC examine l'incident, ainsi que l'application de ses politiques et procédures, afin de déterminer ce qui est arrivé et de prendre toutes les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus, a affirmé Benoît Jolette.

« Je sais que cela aura une incidence profonde et durable sur les deux familles concernées, ainsi que sur certains membres de la collectivité. J'ai parlé aux familles et je leur ai offert mes excuses personnelles. »

— Une citation de  Benoît Jolette, commandant par intérim du détachement de Codiac de la GRC

La famille Price évalue la possibilité de poursuivre le Service régional de Codiac de la GRC pour cette erreur qui l'a fait sombrer dans le pire cauchemar que des parents puissent vivre.

C'est un cas flagrant de négligence policière qui cause de la souffrance morale. Pire encore, c'est un cas d'indifférence envers ceux qui sont dans une classe économique moins élevée, avait déclaré Me Brian Murphy, l’avocat qui représente Donna et David Price, lorsque l'erreur avait été découverte.

Dans un communiqué, le commandant Benoît Jolette a tenu à réaffirmer l'engagement de la GRC à servir le public avec compassion dans les circonstances difficiles et très réelles auxquelles font face de nombreuses personnes de la collectivité.

Il y a des moments où nous pourrions faire mieux. Vous avez ma promesse que c'est ce que nous ferons, a-t-il exprimé dans le communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...