•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Collecte d’ordures : le regroupement de services est la solution, selon Laforest

Un bac de collecte d'ordures

Le sujet a fait partie de la période de questions vendredi à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Louis-Philippe Arsenault

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, croit que le regroupement intermunicipal est une solution pour régler le problème de collecte des ordures à Château-Richer et Boischatel.

Les deux municipalités ont déposé des appels d'offres pour assurer leur collecte des ordures, mais aucune entreprise n'a soumissionné.

Le sujet a été abordé vendredi lorsque la députée libérale Virginie Dufour a questionné la ministre Laforest à propos d'un même effectif pour assurer la collecte d'ordures à Boischatel et Château-Richer

Andrée Laforest a rappelé qu'un milliard de dollars ont été réservés dans le dernier pacte fiscal avec les municipalités pour qu'elles regroupent certains services. On donne le financement et les ressources nécessaires. L'important, c'est que toutes les MRC peuvent avoir un programme qu’elles vont décider pour leurs services. [...] Tous les moyens sont là, indique la ministre.

Le regroupement est essentiel pour pouvoir offrir tous les services, ajoute-t-elle

Vers plus d'ententes intermunicipales

Si l'urgence est de trouver une solution à court terme pour les deux municipalités, la MRC de la Côte-de-Beaupré réfléchit à des solutions à plus long terme. Elle pourrait penser à offrir elle-même le service et acheter ses propres camions. C'est une possibilité, mais il y a plus d'une option, indique le préfet, Pierre Lefrançois.

Celui qui est aussi maire de la municipalité de l'Ange-Gardien devra possiblement être confronté au même problème de main-d'œuvre. Le contrat de la collecte d'ordure de la municipalité arrive à échéance dans deux ans.

Pour regrouper les services, la MRC privilégie toutefois les ententes entre municipalités plutôt que les régies intermunicipales. Une entente, c'est une structure qu'on signe entre nous, on convient de la facture, c'est moins complexe qu'une régie avec un conseil d'administration, etc., souligne M. Lefrançois

Il donne en exemple les ententes pour le service de protection contre les incendies et pour l'eau potable entre Boischatel et l'Ange-Gardien. M. Lefrançois ajoute toutefois que pour le service des eaux usées, c'est l'option de la régie qui a été retenue entre Château-Richer, Boischatel et l'Ange-Gardien.

L'important, c'est d'offrir un service et de faire des économies d'échelle.

Quant à la municipalité de Boischatel, elle entend déposer une résolution au prochain conseil de ville lundi sur la collecte d'ordures, sans donner plus de détails.

Radio-Canada n'a pas eu de retour de la municipalité de Château-Richer.

Avec la collaboration de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...