•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les manèges militaires de Sherbrooke seront rénovés

Anita Anand aux côtés de Marie-Claude Bibeau et d'Élisabeth Brière.

La ministre de la Défense nationale, Anita Anand, a annoncé que le gouvernement sauvera les deux manèges militaires de Sherbrooke aux côtés de la députée de Compton-Standstead, Marie-Claude Bibeau, et de la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Radio-Canada

Après des mois de mobilisation citoyenne, Ottawa confirme que les deux manèges militaires de Sherbrooke seront préservés. La ministre de la Défense nationale, Anita Anand, était à Sherbrooke vendredi pour annoncer que le gouvernement entamera un projet de réfection du manège militaire Colonel-Gaëtan-Côté, situé sur la rue Belvédère Sud, et restaurera celui de la rue William.

« Ni le manège de la rue Belvédère, ni celui de la rue William, ne seront abandonnés. »

— Une citation de  Anita Anand, ministre de la Défense nationale

Les inquiétudes exprimées par des citoyens lors des consultations publiques ont pesé lourd dans la décision du ministère de la Défense nationale. Plusieurs personnes avaient milité pour que les deux bâtiments patrimoniaux soient conservés et mis à jour pour répondre aux besoins des équipes militaires.

Engagement fort attendu

Cet engagement du gouvernement fédéral était attendu depuis longtemps par la Ville de Sherbrooke. La ministre fédérale s’est d'ailleurs engagée à ce que les projets de rénovations soient développés en étroite collaboration avec la Ville.

« C’est au-delà de toutes nos espérances. Vraiment, c’est une excellente nouvelle pour Sherbrooke. »

— Une citation de  Évelyne Beaudin, mairesse de Sherbrooke 

La mairesse rêve déjà de faire du secteur où sont situés le manège William et la prison Winter un nouvel attrait touristique.

La journée qu’on vit aujourd’hui, c’est peut-être aussi un coup d’envoi pour un district judiciaire qu’on pourra mettre davantage en valeur et qui pourrait devenir un produit touristique important, a-t-elle souligné.

Le manège de la rue William était en effet jadis le palais de justice de Sherbrooke. Le bâtiment a été dessiné par William Footner, l'architecte derrière le marché Bonsecours de Montréal. 

L’architecte a un rôle dans la valeur patrimoniale, mais l’édifice en soi aussi. Sur la rue William, le porche avec ses colonnes de façon classique, l’espèce de promontoire quand on monte la rue Court et qu’on arrive au palais de justice ou au bâtiment des Hussars, cet édifice-là a marqué le nord de Sherbrooke pendant longtemps, fait remarquer le directeur général du Musée d'histoire de Sherbrooke, David Lacoste.

Pas encore d'échéancier

Il est encore trop tôt pour savoir quand les réservistes pourront réintégrer les deux bâtiments, qui garderont leur vocation. La réfection du manège de la rue Belvédère Sud devra faire l'objet d'un appel d'offres. Par communiqué, le ministère précise que l'évaluation des besoins des réservistes n'est pas terminée, et qu'il compte attendre ces conclusions avant d'aller de l'avant.

Nous avons encore du travail à faire, a indiqué la ministre Anita Anand pour expliquer cette absence d'échéancier.

Par ailleurs, aucun montant précis n'a encore été réservé dans le budget d'immobilisation réservé à la Défense par Ottawa. Il ne faut toutefois pas s'en inquiéter, selon la ministre de l'Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

Maintenant, on sait que Sherbrooke est une priorité dans cette enveloppe-là. Même si on n’a pas encore le budget spécifique pour Sherbrooke, on sait qu’on est en haut de la liste des priorités pour une enveloppe qui est importante pour beaucoup plus que Sherbrooke, souligne-t-elle.

Le combat n’est donc pas encore terminé pour les défenseurs des manèges, dont le colonel à la retraite Wilfrid Morin, qui s’implique dans le dossier depuis 10 ans.

« Je suis convaincu que la ministre a à cœur notre dossier, alors tant et aussi longtemps que la ministre est là, on est confiants que les choses vont bien aller, mais on reste aux aguets. »

— Une citation de  Wilfrid Morin, colonel retraité

Les réservistes resteront dans des locaux de la rue Woodward jusqu'à la fin des travaux.

Avec les informations de Guylaine Charette et de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...