•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La dinde de Noël sera plus chère cette année

Un repas de Noël.

Le prix de la dinde a augmenté de 18 % au Québec.

Photo : iStock

Radio-Canada

Si vous optez pour un menu traditionnel à Noël, il vous faudra peut-être payer votre dinde plus cher cette année. Attendez-vous aussi à une hausse du prix pour le poulet et les œufs.

Le responsable : le virus de la grippe aviaire, qui a fait des ravages dans les élevages de volaille partout au pays.

Plus de trois millions d'oiseaux ont été abattus depuis le début de l'année au Canada, selon le professeur titulaire à la Faculté de management et d'agriculture de l'Université Dalhousie à Halifax, Sylvain Charlebois. Le jeu de l'offre et de la demande fait donc son œuvre. Malheureusement, il y a moins d'inventaire, les oiseaux sont plus petits aussi. Ça va être plus difficile de trouver de gros oiseaux sur le marché, explique-t-il.

M. Charlebois observe d'ailleurs que le coût de la dinde et du poulet a déjà augmenté d'environ 18 % en moyenne dans la province.

« Ce que j'encourage les gens à faire depuis quelques semaines, c'est que si vous avez de la place chez vous, vous devriez aller chercher votre dinde immédiatement parce que dans les prochaines semaines, le prix de la dinde va augmenter encore plus.  »

— Une citation de  Sylvain Charlebois, professeur titulaire à la Faculté de management et d'agriculture de l'Université Dalhousie

Pas de baisse attendue sous peu

Contrairement au bœuf, le prix de la volaille reste relativement stable. Selon Sylvain Charlebois, il ne faut donc pas s'attendre à une baisse du prix après les Fêtes.

Souvent, quand les prix augmentent, ça ne diminue pas, malheureusement. Il y a toujours des spéciaux ici et là parce que les détaillants veulent se départir de l'inventaire, mais on ne s'attend pas à des baisses, du moins, pas pour un certain temps. La possible récession au milieu de l'année 2023, ça pourrait aider les prix au comptoir des viandes, précise Sylvain Charlebois.

La dinde et les oeufs coûteront plus cher : entrevue avec Sylvain Charlebois

ÉMISSION ICI PREMIÈRE • Vivement le retour

L'animatrice de Vivement le retour, Laurie Dufresne

Quant aux œufs, Sylvain Charlebois constate que leur prix a augmenté d'environ 13 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...