•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux personnes arrêtées après des coups de feu qui ont fait deux blessés à Fredericton

Une importante opération policière a eu lieu dans un parc de maisons mobiles, vendredi matin.

Voiture de la police de Fredericton.

La Force policière de Fredericton sur les lieux d'une intervention, vendredi matin.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

Deux individus ont été arrêtés vendredi dans la région de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, après un incident qui a fait deux blessés en fin de nuit.

En avant-midi, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait envoyé un message par l’entremise du système En Alerte, exhortant à la prudence les personnes se trouvant dans les régions de Fredericton et d'Oromocto pendant que les policiers cherchaient des individus qu’elle décrivait comme armés et dangereux. Diffusée à 10 h 46, l’alerte a été levée vers 12 h 30.

Dans un communiqué publié en après-midi, la GRC affirme que des gendarmes du détachement d’Oromocto se sont rendus, accompagnés de membres de la Force policière de Fredericton, sur la rue Leafwood, dans le parc de maisons mobiles Pine Grove, à Hanwell, dans la région de Fredericton, vers 4 h 30, vendredi.

La GRC dit avoir reçu un signalement crédible selon lequel des coups de feu avaient été entendus dans ce secteur.

La Force policière de Fredericton dit avoir arrêté une personne à ce moment-là et procédé à l’évacuation de résidents.

Plus tard, la GRC diffusait une alerte et disait rechercher des individus ayant fui les lieux. Elle disait qu’ils pouvaient se trouver près d'Oromocto dans une Honda Civic 2012 de couleur bleue dont ils ont partagé le numéro de plaque d’immatriculation.

Selon la GRC, la voiture a été localisée à Longs Creek, près de la route 2, vers 12 h 15, et un homme de 22 ans a été arrêté sur les lieux.

Les policiers indiquent que les deux victimes trouvées au parc de maisons mobiles ont été hospitalisées, qu’elles sont dans un état stable et que les blessures qu’elles ont subies ne leur seront pas fatales.

Maison avec fenêtre fracassée.

La fenêtre de cette résidence, dans le parc de maisons mobiles Pine Grove, a été fracassée.

Photo : CBC / Shane Fowler

Sonya Gilks, agente d’information publique à la Force policière de Fredericton, a déclaré que les agresseurs présumés et les blessés se connaissaient et que les prétendues victimes n’avaient pas été choisies au hasard.

Les deux corps policiers indiquent que la GRC est maintenant responsable de l’enquête.

Le déclenchement d’une alerte dans le secteur a occasionné le confinement des écoles francophones situées à Fredericton et à Oromocto. Personne n’était autorisé à entrer ou sortir des édifices à ce moment-là.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...