•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pharmacies à Terre-Neuve offrent le dépistage d’infections transmissibles sexuellement

Le comptoir des ordonnances dans une pharmacie.

Certaines pharmacies à Terre-Neuve offrent désormais le dépistage d'infections transmissibles sexuellement, soit le VIH, l'hépatite C et la syphilis.

Photo : Radio-Canada / Mark Quinn

Radio-Canada

Les résidents de Terre-Neuve ont désormais accès gratuitement à un service confidentiel de dépistage d'infections transmissibles sexuellement (ITS) dans certaines pharmacies.

Il est question du VIH, de l'hépatite C et de la syphilis. Le service est offert par endroits depuis jeudi dans le cadre d’une étude qui vise à sensibiliser la population aux ITS et à encourager les gens à se faire tester. Le tout se déroule dans le contexte de la pénurie de médecins.

Plusieurs de nos pharmacies sont surchargées de travail. Je félicite les pharmacies qui participent à cette étude parce qu’elles comprennent l’énorme engagement en question et qu’elles se sont assuré d’avoir les ressources nécessaires pour cela, affirme la chercheuse principale, Debbie Kelly, professeure à la Faculté de pharmacie de l’Université Memorial.

Debbie Kelly.

La professeure Debbie Kelly, chercheuse principale de cette étude, estime que le service va aider les gens qui n’ont pas de médecin de famille et ceux qui vivent en milieu rural.

Photo : Radio-Canada / Mark Quinn

Le dépistage est offert dans trois pharmacies de la région ouest de Terre-Neuve, dans deux pharmacies de la région centrale et dans six de celle de l’est, indique Mme Kelly. Il n’y a encore aucune pharmacie participante au Labrador, mais la professeure dit poursuivre ses efforts pour en trouver.

Respect de la vie privée

Le service est offert dans les pharmacies participantes pendant un an. Le tout se déroule relativement vite et dans une pièce dont la porte est fermée, explique Debbie Kelly.

Le respect de la vie privée est une priorité, souligne-t-elle. Les pharmaciens ne posent aucune question aux gens au sujet de leurs habitudes.

Le service peut être offert avec ou sans rendez-vous. Cela dépend de chaque pharmacie, indique Mme Kelly.

La pharmacienne Cindy Maloney, de la Pharmacie SRx à Saint-Jean, ajoute qu’il est important pour les personnes qui veulent un test de dépistage d’y avoir accès facilement à un endroit où elles se sentent à l’aise.

Nous pouvons leur donner immédiatement accès aux soins. Les gens craignent peut-être de se faire tester, mais il vaut mieux qu'ils sachent s’ils ont l’une de ces maladies parce qu’il existe des traitements médicaux, explique Mme Maloney.

Répondre à un besoin

Le dépistage des ITS n’a été fait qu’en cas d’urgence à partir du moment où la COVID-19 est arrivée au Canada, selon Gerard Yetman, directeur du Comité SIDA de Terre-Neuve.

Plus de tests sont effectués ces temps-ci, mais le nombre de gens qui en demandent demeure faible, estime M. Yetman.

Je crois que beaucoup gens qui peuvent être porteurs du virus n’ont pas été testés parce qu’ils n’ont probablement pas encore de symptômes graves, affirme Gerard Yetman.

Gerard Yetman.

Selon Gerard Yetman, directeur du Comité SIDA de Terre-Neuve, le dépistage d'ITS offert dans certaines pharmacies contribue à sensibiliser le public à ces maladies.

Photo : Radio-Canada / Mark Quinn

La pénurie de médecins de famille complique aussi l’accessibilité au test de dépistage. Beaucoup de personnes se présentent donc à l’urgence pour demander un test, ajoute M. Yetman.

Gerard Yetman et Debbie Kelly espèrent que plus de gens pourront maintenant avoir un diagnostic précoce.

D’après un reportage de Mark Quinn, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...