•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible tentative de meurtre dans Saint-Roch

Un poste de commandement mobile sur la rue de la Reine.

Le Service de police de la Ville de Québec a déployé un poste de commandement mobile sur la rue de la Reine.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Julie Bourbeau-Péloquin, 36 ans pourrait être accusée de tentative de meurtre à la suite d'une bagarre dans un logement survenue dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier Saint-Roch.

Un peu avant 2 h, les policiers ont été appelés à intervenir près de l'intersection des rues de la Reine et du Pont pour du désordre.

À leur arrivée sur place, ils ont trouvé un homme dans la cinquantaine qui gisait au sol dans la rue avec une importante blessure à la tête.

La victime, âgée de la cinquantaine, a été transportée à l'hôpital où on craint pour sa vie.

Trois voitures de police bloquent l'accès à la rue du Pont.

La rue du Pont est fermée pour permettre aux policiers d'enquêter.

Photo : Radio-Canada / Marika Wheeler

Julie Bourbeau-Péloquin a été arrêtée peu de temps après à quelques mètres de l'endroit où a été retrouvée la victime. Selon le Service de police de la Ville de Québec, la femme et l'homme se connaissaient.

Un marteau a été retrouvé sur le trottoir de la rue du Pont et ramassé par les enquêteurs.

Je ne pourrai pas vous confirmer ou vous infirmer que le marteau qui est visible fait partie de la scène, précise le porte-parole de la police dépêché sur les lieux, David Poitras.

Un marteau gît au sol sur le trottoir de la rue du Pont.

Un marteau gît au sol dans le périmètre établi par les policiers.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Les policiers ont établi un périmètre de sécurité dans le secteur pour permettre aux enquêteurs de déterminer les circonstances de cette agression.

On invite les citoyens qui sont dans le secteur qui auraient des informations à venir rencontrer les enquêteurs, souligne M. Poitras.

La trentenaire a comparu au palais de justice de Québec vendredi par visioconférence de la centrale Victoria. Une ordonnance lui interdisant de communiquer avec les victimes a été ratifiée. La poursuite s'est opposée à la remise en liberté de Julie Bourbeau-Péloquin, représentée par un avocat de l'aide juridique.

Le dossier est reporté au 7 décembre, à l'étape de l'enquête sur remise en liberté.

Avec la collaboration de Colin Côté-Paulette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...