•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gardien des Flames Jacob Markstrom affirme qu’il est un mauvais joueur de hockey

Juraj Slafkovsky du Canadien se retrouve avec la rondelle sur son bâton alors que le gardien des Flames Jacob Markstrom se retrouve couché sur la patinoire.

Jacob Markstrom a effectué une mauvaise sortie qui a mené au premier but du Canadien après seulement 13 secondes de jeu.

Photo : usa today sports / Candice Ward

Radio-Canada

Jacob Markstrom a été bref lors de sa rencontre avec les médias après le match de jeudi face au Canadien. En 39 secondes, il a affirmé à deux reprises qu’il était un « mauvais joueur de hockey » (« I suck at hockey »).

Le vétéran a fait face à 19 lancers et a cédé à deux reprises. Une mauvaise sortie en début de match a permis au tricolore de prendre les devants alors qu’il n’y avait que 13 secondes de jouées.

L’ex-joueur des Flames, Sean Monahan, s’est présenté seul avec la rondelle, Markstrom a décidé de le défier en se lançant devant lui, mais la rondelle s’est retrouvée sur le bâton de Juraj Slafkovsky qui a facilement inscrit son quatrième but de la saison.

Appelé à commenter le jeu, Markstrom a affirmé que tout le monde a vu ce qui s’est passé, je n’ai pas besoin de commenter avant d’ajouter une qu’il était un mauvais joueur de hockey dernièrement.

Markstrom ne pouvait pas grand-chose sur le deuxième but du Canadien, un tir précis de Cole Caufield en supériorité numérique, mais il était en quelque sorte responsable de l’avantage numérique des visiteurs.

Quelques instants plus tôt, il avait frappé de son bâton l’attaquant Josh Anderson. Celui-ci a fait mine de répliquer et Andrew Mangiapane s’est rapidement interposé. L’attaquant des Flames a été chassé pour rudesse.

Questionné sur la confrontation avec Anderson, Markstrom a répondu qu’il ne s’était rien passé de spécial, avant d’ajouter pour une deuxième fois qu’il était un mauvais joueur de hockey.

Je dois travailler plus fort et arrêter plus de rondelles, a ensuite mentionné le gardien quand on lui a demandé ce qu’il devait faire pour mieux jouer.

Il s’agissait d’un deuxième départ en cinq rencontres pour Markstrom. Dan Vladar avait été le partant lors des deux derniers matchs des Flames, en Caroline et face aux Panthers.

Cette saison, celui qui a été finaliste l’an passé pour l’obtention du trophée Vézina remis au meilleur gardien de la LNH présente un dossier de huit gains, six revers et deux revers en prolongation. Son pourcentage d’efficacité est de ,889. 

Le réserviste Dan Vladar a une fiche de deux victoires, quatre défaites et une défaite en prolongation, mais son pourcentage d’efficacité est supérieur à celui de Markstom, il s’établit à ,913.

Trouver une façon de marquer

L’attaquant Elias Lindholm est venu à la défense de son gardien en mentionnant qu’il n’était pas un mauvais joueur de hockey, que c’était l’attaque qui devait trouver une façon de produire

Les Flames ont dirigé 46 lancers sur Jake Allen, mais n’ont réussi à le déjouer qu’une seule fois. L’avantage numérique des Flames n’a pas réussi à marquer en quatre occasions.

Dans cette ligue, si tu veux avoir une chance de gagner tu dois bien jouer en supériorité numérique et c’est un aspect du jeu dans lequel nous avons de la difficulté. Nous devons garder les choses simples et lancer plus souvent au filet, a mentionné l’unique marqueur des Flames.

De son côté l’entraîneur-chef Darryl Sutter s’est dit satisfait de l’effort de ses joueurs. Nous avons remporté tous les aspects du match, sauf celui qui compte le plus a-t-il affirmé après la rencontre.

Les Flames reprennent l’action samedi alors qu’ils recevront la visite des Capitals de Washington.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...