•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guignolée des médias : nombres encourageants, mais trop tôt pour crier victoire en Estrie

Des personnes amassent des dons à La guignolée des médias.

Malgré le froid et le vent, les équipes étaient à pied-œuvre pour amasser les dons des automobilistes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Vers 16 h 30, le décompte partiel des dons amassés lors de la grande guignolée des médias atteignait presque 100  000 $ en Estrie et au Centre-du-Québec, près du double des 51 000 $ comptés l’an dernier à la même heure. La coordonnatrice de l’événement pour la région, Claudine Roussel, indique qu’il est cependant trop tôt pour tirer des conclusions de ces nombres, puisque plusieurs localités n’ont toujours pas fini le décompte des dons amassés dans les rues. 

Officiellement, en ligne, on a déjà 2000 $ de plus d’amassés qu’à la même heure l’an dernier, donc ça, on est très content, souligne la coordonnatrice. 

Au total, plus de 300 000 $ avaient fini par être amassés en Estrie et dans le Centre-du-Québec l’an dernier.

Des personnes tenant des caisses de plastique.

Une équipe d'ICI Estrie était à l'Université de Sherbrooke pour amasser les dons des automobilistes.

Photo : Radio-Canada

Il ne faut pas penser qu’on va amasser 600 000 parce que l’an dernier, on en avait amassé 300 000, pas du tout. Des localités ont été en mesure de faire les décomptes plus rapidement. On a aussi des sommes qui sont arrivées plus vite. Mais déjà ce qu’on voit, on pense à Drummondville, ils sont à peu près 3000 $ de plus que ce qu’ils avaient récolté à la même heure l’année dernière, explique Claudine Roussel. 

Le montant des dons amassés en argent comptant à Sherbrooke n’avait entre autres pas encore été compté jeudi après-midi. Cependant, 453 dons de 5 $ ont été effectués sur le territoire sherbrookois en utilisant des machines pour cartes de débit et de crédit sans contact, une nouveauté cette année. Ces dons par carte ont permis d’amasser, à eux seuls, 2265 $.Ça nous a permis d’aller amasser des sommes qui normalement, c’étaient des donateurs qui disaient "je n’ai pas de change". Là, on était en mesure, avec un tap de la montre, du téléphone, de la carte, d’aller chercher ce don-là de 5 $, remarque la coordonnatrice. 

Elle attend maintenant les résultats finaux avec impatience. 

Quand j’ai vu les résultats de nos collègues à Montréal, qui étaient à près du quart des sommes amassées normalement à la même heure quand ils ont sorti les chiffres [préliminaires] à 12 h 30, on a eu une petite crainte. Présentement, cette crainte-là ne semble pas être fondée. Ce qu’on voit comme fait, c’est qu’en ligne, on est à plus que d’habitude. Dans certaines régions, ça continue, la cadence est bonne. Je conserve l’enthousiasme, soutient-elle. 

Elle espère également que les personnes en télétravail vont migrer en ligne pour faire leur don.  

Des enfants amassant des dons.

Des enfants des employés d'ICI Estrie ont participé à la cueillette.

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...