•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mises en demeure envoyées par erreur à des propriétaires de chats et de chiens

Un chat se prélasse sur un divan.

Un chat.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Des centaines de Saguenéens ont reçu une mise en demeure, menant à une amende de 250 $, provenant des avocats de la Ville de Saguenay parce qu’ils n’ont toujours pas payé les frais annuels d'enregistrement pour la possession de leur chat ou de leur chien. Toutefois, plusieurs l’ont reçue par erreur, reconnaît Saguenay.

Depuis avril 2020, il est obligatoire d'enregistrer son chat à la SPCA, pour respecter le règlement municipal de Saguenay. Ce règlement avait été mis en place il y a plusieurs années pour les chiens. Jusqu'à maintenant ce sont 18 000 propriétaires de chats et de chiens qui se sont enregistrés.

Il y a une licence annuelle à payer qui est de 35 $ pour un chien et de 15 $ pour un chat. C'est un paiement qui doit être fait au mandataire qui est la SPCA, chaque année, avant le 30 juin et la licence est valide jusqu'au 31 décembre de l'année en cours , explique Dominic Arseneau, porte-parole de Saguenay. 

La directrice générale de la SPCA Saguenay, Claudia Côté, ajoute qu’on encourage les gens à le faire durant cette période-ci. On comprend qu'il arrive des oublis aussi, ça, il n'y a pas de problème. C'est pourquoi il y a une lettre d'avis qui a été envoyée en automne, avant les mises en demeure.

Une femme pose devant des cages d'animaux.

Claudia Côté est la directrice générale de la SPCA Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Catherine Fillion

Mais les 2000 propriétaires de chats et de chiens qui ont reçu une mise en demeure ne sont pas tous en tort.

Malheureusement, il y a eu des problèmes dans la base de données. Il y a des gens qui ont reçu une lettre pour un animal pour lequel ils ont déjà payé la licence. Bien évidemment, ils n'auront pas à la payer en double. Dans certains cas, il y a aussi des animaux qui sont décédés, mais dont les propriétaires n'avaient pas signalé le décès, précise Dominic Arseneau.

Les citoyens ont deux semaines pour payer les frais annuels d'enregistrement, à partir du moment où ils reçoivent leur lettre.

D’après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...