•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford assure que les promoteurs n’ont pas reçu d’informations privilégiées

Des images de drone de la ceinture de verdure près de King City.

Des secteurs seront retirés de la ceinture de verdure pour qu'on puisse y aménager de nouveaux quartiers.

Photo : CBC / Yan Theoret

Radio-Canada

Au tour du premier ministre Doug Ford d’assurer que lui et son gouvernement n’ont pas prévenu de promoteurs immobiliers de changements à venir sur la ceinture de verdure.

Hier, le ministre du Logement, Steve Clark, a affirmé la même chose.

Le chef du Parti vert, Mike Schreiner, a demandé plus tôt cette semaine au commissaire à l’intégrité de vérifier si le ministre Clark ou le premier ministre avaient contrevenu aux règles en favorisant des intérêts privés dans les politiques publiques.

Le ministre Steve Clark a annoncé cet automne que 15 secteurs seraient retirés de la ceinture de verdure, une zone protégée, pour permettre la construction de 50 000 logements.

Autant le ministre que le premier ministre Ford avaient promis précédemment de ne pas toucher à la ceinture de verdure.

De nombreux médias ont soutenu que ce retournement serait profitable à des promoteurs immobiliers qui font des dons au Parti progressiste-conservateur.

Certains promoteurs ont acheté des terrains en dépit du fait qu’ils ne devaient pas être autorisés à y construire des maisons.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...