•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pikogan signe une entente de collaboration avec GreenFirst

Six caribous se déplacent dans la neige à travers les arbres.

Le rétablissement du caribou forestier au nord de La Sarre fait partie des projets de collaboration entre la Première Nation Abitibiwinni et GreenFirst. (Archives)

Photo : Gracieuseté

La Première Nation Abitibiwinni de Pikogan a signé une entente de collaboration d’une durée de cinq ans avec Produits forestiers GreenFirst.

Cette première entente pour Abitibiwinni avec une entreprise forestière vient formaliser la relation déjà bien établie entre les deux parties dans des projets comme celui du plan de rétablissement du caribou forestier au nord de La Sarre, la harde Détour-Kesagami.

L’entente prévoit d’abord des mesures pour atténuer les impacts des activités de l’entreprise sur les droits et sur le territoire d’intérêt traditionnel Abitibiwinni Aki, où elle effectue la majorité de ses opérations forestières pour sa scierie de La Sarre.

C’est sûr que c’est aussi venu préciser des choses, comme la protection de sites d’intérêt, nous assurer que c’est bien dans la planification des activités. C’est souvent une question de voir en amont, de bien planifier les choses, puis de s’assurer d’un bon suivi. C’est important pour nous d’avoir un bon fonctionnement pour que notre accès à la ressource soit sécurisé à long terme, fait valoir Geneviève Labrecque, chef forestière - Québec pour Produits forestiers GreenFirst.

Emplois et retombées

L’entente doit favoriser l’embauche et la rétention de membres de la Première Nation Abitibiwinni, que ce soit par le biais de formations, de stages, d’emplois ou de contrats. Elle doit aussi promouvoir les occasions d’affaires entre les deux partenaires et viendra appuyer des projets de développement à Pikogan.

Monik Kistabish assise sur un fauteuil et tient dans la main une feuille.

La cheffe du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni de Pikogan, Monik Kistabish. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Delphine Jung

Monik Kistabish, cheffe du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, se réjouit de cette première entente avec une entreprise forestière.

« Ça vient consolider notre relation et ça crée des retombées économiques et sociales pour notre communauté. Le but premier de ces ententes, c’est de toujours garder en tête nos membres, qui utilisent le territoire pour leur mode de vie traditionnel. »

— Une citation de  Monik Kistabish, cheffe du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni

Mme Kistabish invite les autres entreprises forestières qui effectuent des opérations sur le territoire d’intérêt traditionnel Abitibiwinni Aki à suivre l’initiative de GreenFirst.

C’est comme pour les mines. On veut être impliqués en amont. Je pense qu’on l’a répété plusieurs fois qu’on n'est pas contre le développement économique, on veut juste être partenaires. On veut avoir une relation de collaboration, être impliqués en amont des décisions et avoir une saine gestion du territoire et des ressources, assure-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...