•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une agente de la GRC accusée d’homicide involontaire dit qu’elle craignait pour sa vie

Un écusson de manteau de policier avec le logo de la Gendarmerie royale du Canada.

Les deux agents de la GRC sont aussi accusés de voies de fait grave et d'avoir utilisé une arme à feu dans l’intention de blesser.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dans son témoignage, mercredi, l'agente de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) accusée d'homicide involontaire, de même qu'un collègue, a dit qu’elle a tiré avec son arme à feu sur Clayton Crawford dans son camion, car elle s’est sentie en danger de mort lorsqu’il a fait marche arrière dans sa direction.

Il n’avait aucune raison de faire marche arrière, à part pour nous tuer, a soutenu l'agente Jessica Brown.

« Je ne voulais pas mourir, je ne voulais pas être heurtée par le véhicule. »

— Une citation de  Jessica Brown, agente de la GRC

L'agente a dit au jury que Clayton Crawford s'était d'abord montré coopératif quand les agents se sont approchés de son camion. Selon elle, il aurait levé les mains, mais son comportement a changé quand il s’est rendu compte qu'ils étaient de la police.

Le jury a ensuite pu l'entendre dire que la victime avait tenté d’attraper quelque chose sous le siège, ce qui a forcé les agents à casser la fenêtre pour ouvrir la portière.

L'agente Brown est entrée dans le camion pour le maîtriser, mais il aurait réussi à faire démarrer le véhicule et à le faire bouger. J’ai visé avec mon arme, puis j’ai commencé à tirer, a-t-elle ajouté.

La procureur de la Couronne a suggéré que l'agente avait tiré des conclusions hâtives alors qu’il n’y avait pas assez d'information à sa disposition.

Témoignages contradictoires

Au début du procès, les parties ont expliqué dans leur déclaration d'ouverture que les agents de la GRC cherchaient un camion Dodge de couleur violette liée à une fusillade qui avait eu lieu le 2 juillet.

Ce jour-là, la conjointe de Clayton Crawford a été blessée par balle à la jambe. Selon les procureurs de la Couronne, Clayton Crawford s’est enfui à bord du camion, car il était la cible de cette fusillade.

Le 3 juillet, le caporal Eldon Chillog, un agent de la GRC qui n'était pas en service ce jour-là, a vu le camion stationné dans une aire de repos et a informé Jessica Brown et son coaccusé, le caporal Randy Stenger.

Lors de son témoignage au début du procès, le caporal Eldon Chillog a dit qu’il avait précisé à Jessica Brown que Clayton Crawford n’était pas le suspect de la fusillade.

Or, durant son témoignage, l'agente a contredit le caporal Chillog. Il m’a confirmé trois ou quatre fois qu’il pouvait être le suspect ou la cible de la fusillade , ajoutant que, quoi qu'il en soit, il fallait qu'elle soit prudente.

Le procès de trois semaines a commencé le 21 novembre. Aucune des allégations n'a été prouvée en cour.

Avec des informations de Paige Parsons

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...