•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La couverture vaccinale des enfants montréalais est insuffisante

Un médecin appose un diachylon sur le bras d'un enfant. Les deux portent un masque chirurgical.

La population est exposée à des risques advenant des éclosions de plusieurs maladies graves, en raison de la faible couverture vaccinale des enfants.

Photo : getty images/istockphoto / Maksym Belchenko

Radio-Canada

La couverture vaccinale des petits Montréalais de 6 ans et moins est insuffisante pour maintenir une immunité collective face à certaines maladies graves, comme la rougeole, la méningite, la poliomyélite et la coqueluche, selon la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP), qui lance jeudi une campagne d'information à l'attention des parents.

Par exemple, la santé publique montréalaise estime que la couverture vaccinale des élèves de la maternelle (5 ans) pour la rougeole se situe entre 80 % et 85 %. Or, c'est trop peu, puisque la cible pour empêcher la transmission de la maladie est de 95 %, dit-elle.

Cela expose la population montréalaise à des situations à risque, advenant des éclosions, avertit ainsi la santé publique.

Elle rappelle également que le calendrier de vaccination des enfants de 6 ans et moins aide à les protéger contre plusieurs complications graves de maladies, telles que la rougeole, la méningite, la poliomyélite et la coqueluche.

C’est justement grâce à la vaccination que plusieurs de ces maladies ont presque disparu au Québec, souligne la DRSP.

C'est donc pour améliorer la couverture vaccinale des tout-petits que la santé publique a créé un portail (Nouvelle fenêtre) qui leur est tout particulièrement destiné. Le site permet en fait aux parents de prendre rendez-vous facilement pour faire vacciner leurs enfants, de vérifier leur carnet de vaccination et d'obtenir des informations de sources fiables au sujet de la vaccination.

Elle note par ailleurs que s'il n'est jamais trop tard pour prendre un rendez-vous, la protection des vaccins est tout de même plus efficace lorsqu'ils sont donnés à l'âge recommandé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...