•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un message vieux de plus de 100 ans trouvé dans la base de la statue de Victoria

Le piédestal de la statue de la reine Victoria commence a être retiré, le 7 novembre 2022.

C'est en retirant le piédestal de la statue de la reine Victoria que des ouvriers ont découvert le message caché.

Photo : Radio-Canada / Randall McKenzie

Radio-Canada

Un message vieux de 101 ans a été découvert par des ouvriers travaillant au retrait du piédestal de la statue de la reine Victoria, devant le Palais législatif du Manitoba.

Les ouvriers sont en train de retirer chaque bout de la grande base sur laquelle était posée la statue de la reine Victoria. Celle-ci a été renversée par des manifestants l’an dernier, durant la fête du Canada, le 1er juillet. La statue avait été décapitée, et sa tête, retrouvée dans la rivière Assiniboine.

Une bouteille cassée et le manque d’alcool souligné

En enlevant une section de la base, les ouvriers ont récemment découvert une bouteille cassée avec une note à l’intérieur. Le message, daté du 30 juillet 1921, soit pendant la période de la prohibition au Manitoba, était une excuse, en quelque sorte.

Il dit : "En raison de la prohibition, nous ne sommes pas en mesure de respecter la tradition qui veut qu’on dépose une bouteille de brandy sous la pierre, ce dont nous sommes sincèrement désolés", a lu le ministre des Services gouvernementaux, Reg Helwer, qui tentait de déchiffrer la note abîmée par le temps.

Un tailleur de pierre, des ouvriers et le ministre adjoint des Travaux publics de l’époque ont signé le message.

Le gouvernement tente de trouver le meilleur moyen de préserver le document et de voir ce qu'il va en faire.

Reg Helwer a affirmé que ce n’est pas la première fois qu’un objet datant de l’époque des débuts du Manitoba est découvert totalement par hasard.

Apparemment, il y a des choses de cette nature autour du Palais législatif. Au fur et à mesure qu’on déplace des pierres, on trouve des choses comme celle-ci, a-t-il précisé.

Pour moi, c’est une histoire sympathique particulièrement en raison de l’âge du Palais législatif, dont on a récemment célébré le centenaire.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...