•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coalition manitobaine déplore la lenteur du gouvernement à baisser les frais de garde

Susan Prentice lors d'une conférence de presse au Palais législatif du Manitoba, le 30 novembre 2022.

Susan Prentice, membre de la Coalition manitobaine de la petite enfance, a dénoncé les retards de la province pour baisser les frais de garde d'enfants, lors d'une conférence de presse au Palais législatif du Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Coalition manitobaine de la petite enfance déplore le peu de progrès pour faire baisser les frais de garde d'enfants au Manitoba. Et ce, malgré la signature de l'entente fédérale-provinciale, l'an dernier, qui promettait une réduction des frais de moitié d'ici la fin de l'année.

Cette entente prévoit également des places en garderie à 10 $ d'ici 2023 et que 23 000 nouvelles places en garderie soient créées au Manitoba pour les enfants de moins de 6 ans d’ici la fin de l’exercice financier 2025-2026

Il y a une urgence pour faire le nécessaire pour que les frais de garderies soient réduits au Manitoba. [...] au lieu [d'avoir diminuer les frais ou créer les places à 10 $],  la province a proposé un système très complexe, très majoré de subventions et nous sommes la seule province à proposer ces solutions, au lieu d'avoir quelque chose de plus clair, lance la membre de la Coalition manitobaine de la petite enfance et sociologue à l'Université du Manitoba, Susan Prentice, lors d'une conférence de presse, mercredi au Palais législatif du Manitoba.

Le coût des places en garderie au Manitoba est actuellement de 30 $ par jour pour les nourrissons et de 20,08 $ pour les tout-petits, affirme-t-elle. Ces prix sont les mêmes pour toutes les familles.

Selon la présidente du conseil d'administration de la garderie de Fort Rouge à Winnipeg, Lori Isber, l'argent fédéral reçu par la province a été distribué aux garderies plutôt que directement aux familles.

De plus, déplore-t-elle, les familles doivent s'inscrire en ligne afin de savoir si elles sont admissibles.

Une procédure complexe qui empêche un grand nombre de familles de recevoir l'aide dont elles ont tant besoin, soulève-t-elle. Elle dit avoir plus de 200 000 $ dans ses coffres destinés à cet effet parce que plusieurs familles ne se sont pas manifestées pour les subventions.

Le système de subvention est compliqué pour les familles parce qu'on doit l'appliquer sur un ordinateur et cela peut prendre trois heures. Il est difficile de naviguer sur l'application, fait part Mme Isber.

La Coalition pour la garde d'enfants du Manitoba espère que la province changera de directives concernant les subventions et adoptera un système plus direct de réduction des coûts, comme l'ont fait d'autres provinces à travers le pays, affirme Mme Prentice.

Un tableau montrant des baisses des frais de garde à travers le Canada  en vertu de l'entente fédérale-provinciale.

La Coalition manitobaine de la petite enfance a montré des données du Centre canadien de politiques alternatives qui indiquent que des provinces ont baissé les frais de garde en vertu de l'entente fédérale-provinciale.

Photo : Radio-Canada / Radjaa Abdelsadok

Le Manitoba, de son côté, affirme avoir revu les critères dans le cadre du programme de subvention pour la garde d'enfants et que depuis février, il a augmenté de 45 % le seuil de revenu net des ménages élargissant ainsi l'admissibilité et a rendu les services de garde d'enfants plus abordables pour les familles à faible et moyen revenu.

Les services de garde d'enfants fonctionnent comme des entreprises indépendantes et tant que le financement était destiné à soutenir les familles inscrites dans leur service en réduisant ou en couvrant les frais pendant une partie du temps, les services étaient en mesure d'utiliser les fonds de diverses manières pour répondre aux besoins des familles, affirme un porte-parole du gouvernement par courriel.

Il ajoute que le Manitoba a des frais de garde d'enfants parmi les plus bas au pays et est mieux placé pour atteindre des frais moyens de 10 $ par jour avant le 31 mars 2026, soit la date de fin de l'Entente Canada-Manitoba.

Avec les informations de Radjaa Abdelsadok

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...