•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brésil et Argentine, les équipes favorites de la communauté haïtienne

Partisans du Brésil ou de l'Argentine, des Haïtiens suivent la Coupe du Monde avec passion.

Au sein de la communauté haïtienne, la Coupe du monde prend actuellement beaucoup de place. Sur les réseaux sociaux, les partisans s’en donnent à cœur joie à coup de commentaires taquins et de cris de victoire. Ils sont principalement en rivalité pour deux équipes sportives de l’Amérique du Sud : le Brésil et l’Argentine.

Gaspard Dorélien est un partisan de l’équipe du Brésil. Il vit à Ottawa. Il aime particulièrement écouter les retransmissions des matchs de son équipe de prédilection et de sa rivale, sur les ondes des stations locales haïtiennes.

Les chroniqueurs étrangers sont plutôt ennuyeux, trouve-t-il. Il explique que les chroniqueurs de sport en Haïti établissent une ambiance plus festive en commentant les matchs. On a l’impression d’être en Haïti, explique-t-il. 

Il ajoute que ces derniers ont même enrichi le langage populaire en créant de nouvelles expressions. Ces retransmissions de match en créole sont pour lui une façon de rester en lien avec son pays d’origine.

« Dans le froid d’Ottawa, on ressent la chaleur d’Haïti en écoutant ces chroniqueurs haïtiens. »

— Une citation de  Gaspard Dorélien, Ottawa

James Osné est, quant à lui, partisan de l’Argentine. Il raconte que la Coupe du monde est le sujet de l’heure au sein de la communauté haïtienne. Tu rencontres un ami à Montréal, il va te parler de la Coupe du monde.

Sur le web, de nombreux commentaires font état des taquineries que se lancent ces deux groupes de partisans.

M. Osné suit les matchs de son équipe favorite et de sa rivale dans une ambiance de fête. Je regarde tous les matchs que l’Argentine joue avec mes amis, autour d'une bonne bière, dit-il. On envoie des énergies positives à notre équipe, ajoute-t-il. 

Les deux hommes racontent que le Brésil et l’Argentine sont les deux équipes favorites des Haïtiens parce qu’elles sont les meilleures.

Ces deux équipes ont produit les meilleurs joueurs du monde. On pense à Pelé. On pense à Maradona, ajoute James Osné.

Ils racontent qu’en dépit de la crise politique en Haïti, la Coupe du monde fait partie des phénomènes culturels qui restent importants pour les Haïtiens parce que le football est le sport national du pays.

Le football est un élément qui nous rassemble indépendamment de nos différences, de notre allégeance politique, raconte James Osné. Les problèmes sont toujours là […] Et puis, pour survivre, on a besoin de souffler un peu, ajoute pour sa part, Gaspard Dorélien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...