•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux espoirs de retrouver Eduardo Malpica vivant

Le visage de l'homme dans la forêt en hiver.

Pedro Eduardo Malpica Ramos mesure 1 m 70 et pèse environ 80 kg. Il a les cheveux mi-longs de couleur noire et les yeux bruns.

Photo : Facebook

Radio-Canada

De nouvelles informations obtenues par le Service de police de la Ville de Trois-Rivières permettent de croire qu’Eduardo Malpica serait en vie. Un témoin crédible l’aurait vu et aurait échangé avec lui au parc Victoria, dans le secteur Saint-Philippe, samedi autour de midi.

Depuis le samedi 26 novembre, des recherches intensives sont en cours afin de retrouver cet homme de 44 ans porté disparu depuis 2 h 15 samedi matin. Il avait quitté le bar Le Zénob à pied après une altercation, selon des témoins, alors qu’il était dans un état second.

Le porte-parole de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain, mentionne que cette nouvelle information est dévoilée publiquement pour que, si M. Malpica se trouve quelque part, il pourrait se manifester pour mentionner qu’il va bien, nous donner les motifs de son absence, ce qui pourrait faire en sorte qu’on pourrait clore l’enquête.

Il ajoute qu’aucune accusation ne sera portée contre lui et qu’aucune enquête criminelle ne le vise, même si plusieurs informations font état d’une altercation à l’intérieur du bar avant sa disparition. On veut que M. Malpica comprenne qu’on ne retient aucune accusation et qu'on n’a pas d’autre motif que de s’assurer de son intégrité physique et psychologique. Donc, il pourrait se manifester sans crainte de représailles du service de police.

Entre espoir et inquiétude

La nouvelle piste des policiers est accueillie avec espoir par la famille et par les proches d’Eduardo Malpica. Valérie Delage, directrice générale du Comité de solidarité, s’inquiète de l’état psychologique de son collègue. Elle estime que si cette piste est la bonne, il est d’autant plus important de retrouver Eduardo Malpica rapidement pour lui permettre d’avoir accès aux soins adéquats.

« Nous, c’est sûr que ce n’est pas l’Eduardo qu’on connaît qui réagit comme ça, donc, dans quel état il se trouve? Est-ce qu’il est dans un état psychologique difficile? Il n’est sûrement pas dans son état normal. Peut-être qu’il a peur, on ne sait pas, mais le message, c’est qu’il n’y a personne qui lui en veut, il n’y a personne qui l’accuse de [quoi que ce soit]. La police ne l’accuse pas. Sa conjointe l’attend avec amour et bienveillance. On veut juste qu’il trouve la force ou le calme mental de revenir à la maison. Pour le reste, on va prendre soin de lui. »

— Une citation de  Valérie Delage, directrice générale du Comité de solidarité Trois-Rivières

Encore aujourd’hui, la mobilisation s’est poursuivie. Une trentaine de personnes ont poursuivi les recherches sur le terrain, dont certains avec des drones. Les recherches vont ralentir un peu mais se poursuivront tout de même demain, le temps de voir l’impact de l’appel des policiers.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...