•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégation d’agression sexuelle : l’humoriste et militant Fred Dubé se défend à nouveau

L'humoriste Fred Dubé lors d'une entrevue radiophonique.

L'humoriste et militant Fred Dubé nie avoir agressé quiconque sexuellement (archives).

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

L'humoriste et militant rimouskois Fred Dubé, visé par des allégations d'agression sexuelle, s'est défendu sur sa page Facebook mercredi.

Fred Dubé dit n'avoir jamais agressé quiconque sexuellement. La violence n’a jamais fait partie de ma sexualité et elle n’en fera jamais partie, écrit-il.

Plus tôt ce mois-ci, trois femmes, dont son ex-conjointe, la chroniqueuse Catherine Ethier, l'ont accusé d'inconduite et d'agression sexuelle.

Joint par téléphone, M. Dubé affirme qu'il tenait à partager sa version des faits, même si le tribunal populaire a déjà tranché.

Il explique qu'il avait supprimé sa page Facebook et son compte personnel en raison des messages haineux qu'il recevait. La page est redevenue depuis accessible et publique.

À la suite de ces allégations, l'humoriste a été congédié par son employeur, le journal Le Mouton Noir. Il occupait le poste de coordonnateur du virage numérique du journal depuis presque un an.

L'humoriste se plaint du traitement expéditif dont il a été victime en perdant son travail, sans avoir eu l'occasion de s'exprimer.

Dans sa publication, il ajoute qu'il n'acceptera pas que sa vie soit ruinée par des faussetés.

Fred Dubé n'a pas voulu confirmer s'il envisageait d'entreprendre des démarches judiciaires.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...