•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt un accès public au bord de mer à Nouvelle

Les chalets de l'Auberge Miguasha.

Les chalets de l'Auberge Miguasha surplombent les berges et le quai de Miguasha. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La Municipalité de Nouvelle a officiellement fait l’acquisition de l’Auberge Miguasha à la fin de l’été pour permettre à la population de regagner un accès à la plage.

Il s'agit d'une réalisation longuement souhaitée par le conseil municipal qui examinait deux scénarios, soit devenir propriétaire du quai de Miguasha ou acquérir l’Auberge Miguasha.

La deuxième option l'a emporté.  On a signé les papiers avec l’ancien propriétaire fin août, début septembre , confirme la mairesse de Nouvelle, Rachel Dugas.

Cette acquisition s’est faite au coût de 650  000 $. La Municipalité a aussi fait une demande au Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique (PARIT) du gouvernement provincial, dans le but d’obtenir une aide financière pour la mise à niveau de l'immeuble.

Selon la mairesse, plus de 800 000 $ seraient nécessaires pour remettre l’auberge en état.

Mme Dugas espère obtenir 50 % de cette somme avec le PARIT.  Dès qu’on a une réponse, qu’on devrait recevoir en avril, on va en appel d'offres pour pouvoir faire des soumissions et commencer les travaux rapidement , précise-t-elle.

Rachel Dugas, photographiée en hiver, à l'extérieur.

Rachel Dugas a été élue mairesse de Nouvelle lors des élections municipales de 2021. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Comme les municipalités ne sont pas légalement autorisées à exploiter un lieu d’hébergement, à l’exception d’un site de camping, des discussions sont en cours avec la Société de restauration et de gestion de la rivière Nouvelle (SRGN), responsable de la gestion de la ZEC de la rivière Nouvelle.

Ça nous prenait un organisme à but non lucratif pour pourvoir la gestion de l’auberge, explique Rachel Dugas. Il n’y a rien d’officiel pour le moment, mais il y a une ouverture.

Avec des réponses positives aux demandes de subventions et des appels d'offres concluants, Mme Dugas envisage la possibilité que la plage soit accessible aux citoyens et aux visiteurs dès l’été 2023.

La mairesse rappelle que la portion de plage rendue accessible ne deviendra pas une plage publique.

« C’est une réglementation d'accès à la plage, mais ça ne devient pas une plage municipale parce que, sur le plan de la baignade, il n’y aura pas de surveillance ni de contrôle de qualité de l'eau. »

— Une citation de  Rachel Dugas, mairesse de Nouvelle

 Un dossier qui traîne 

L'autre solution, devenir propriétaire du quai et le réaménager, est toujours dans les cartons.

L’administration municipale souhaite depuis une quinzaine d'années qu’Ottawa lui cède le quai de Miguasha. Cette infrastructure, en périphérie de l’Auberge Miguasha, offrirait un plus grand accès à la mer pour les Nouvellois.

Le quai de Miguasha et, derrière, une vue de la baie des Chaleurs et du Nouveau-Brunswick.

Le quai de Miguasha et, derrière, une vue de la baie des Chaleurs et du Nouveau-Brunswick (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La mairesse indique que très peu de progrès ont été faits depuis 2018 dans ce dossier. Ça n’a pas bougé du tout en fait, affirme Mme Dugas. On a changé de gouvernement, on est passé des conservateurs aux libéraux et il y a toujours des embûches à chaque étape, les enveloppes sont vides, ça change de personnes-ressources au ministère.

Rachel Dugas envisage également de se tourner vers les communautés autochtones de Gesgapegiag et de Listuguj afin d'obtenir leur appui pour la récupération du quai.

 C’est l’un des volets qu’on n’a pas encore explorés, mais on sait que [les communautés] seraient intéressées à se servir [du quai] pour la pêche. Une collaboration pourrait nous aider à avoir un appui d’Ottawa pour la cession du quai que tout le monde pourrait utiliser, explique Mme Dugas.

Une rencontre est prévue au début du mois de décembre entre la mairesse et la conseillère municipale responsable du dossier, Geneviève Labillois, pour discuter de la suite des choses dans ce projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...