•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vaccins anti-COVID 19 périmés administrés dans une pharmacie de Regina

Jignesh Padia et  Liza Parekh

Jignesh Padia a déposé une plainte auprès du Collège des pharmaciens professionnels de la Saskatchewan à la suite de cet incident.

Photo : Fournie par Jignesh Padia

Radio-Canada

Le responsable des pharmacies Safeway, Sobeys, affirme que 15 Saskatchewanais ont reçu des vaccins anti-COVID-19 périmés. Selon l’entreprise, toutes les doses périmées administrées étaient des doses de rappel monovalentes et non bivalentes.

Les Réginois Jignesh Padia et Liza Parekh font partie des personnes qui ont reçu ces doses périmées.

La pharmacie de Safeway, située au centre commercial  Southland

C'est à la pharmacie de Safeway, située au centre commercial Southland, que Jignesh Padia et sa femme ont reçu des doses de rappel périmées.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Jignesh Padia raconte qu’il s’est rendu à la pharmacie Safeway, au centre commercial Southland, en compagnie de sa femme et de son fils le 19 novembre dernier pour se faire vacciner. Le couple a demandé à avoir une dose de rappel bivalent contre la COVID-19, tandis que leur fils a reçu un vaccin contre la grippe.

Jignesh Padia se rappelle que le pharmacien qui leur a administré le vaccin avait l’air fatigué et qu’il avait pris le soin de vérifier que sa femme, son fils et lui recevaient le bon vaccin.

Or, vendredi dernier, il a reçu un appel de la pharmacie et a été informé que les vaccins que sa femme et lui ont reçus étaient périmés et que c’était des doses de rappels monovalentes.

Jignesh Padia ressent de la colère face à cette situation.

« Nous avons essayé de faire de notre mieux et de nous protéger nous-mêmes ainsi que les autres en nous faisant vacciner. C’est incroyable que nous ayons reçu des doses périmées. »

— Une citation de  Jignesh Padia

Jignesh Padia a déposé une plainte auprès du Collège des pharmaciens professionnels de la Saskatchewan, qui est l’organisme provincial de réglementation des pharmacies, pour que la lumière soit faite dans cette affaire.

De son côté, l’entreprise Sobeys a présenté ses excuses aux personnes touchées par cette erreur et a affirmé qu’une enquête interne est en cours pour mieux comprendre les événements entourant ces incidents et pour éviter qu’ils ne se reproduisent.

Une porte-parole de l’entreprise affirme aussi que Sobeys travaille en collaboration avec l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) et le fabricant du vaccin pour en savoir davantage sur la viabilité des vaccins périmés.

Le ministère de la Santé de la Saskatchewan affirme, pour sa part, que les vaccins périmés ne sont pas dangereux, mais qu’ils peuvent perdre leur efficacité et que la protection immunitaire qu'ils sont censés offrir peut diminuer.

Avec les informations de Yasmine Ghania

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...