•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Metrolinx met sur pause son projet de couper des arbres historiques

Des arbres devant un édifice

Les arbres visés par le projet de Metrolinx ont plus de 200 ans

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Metrolinx a annoncé qu’elle allait retarder son projet d'abattre cinq arbres dans le centre-ville de Toronto. L'agence de transport provinciale affirme avoir mis au point une solution de rechange pour effectuer les travaux sur la nouvelle ligne de transport en commun.

Metrolinx avait indiqué plus tôt en novembre qu'elle souhaitait couper cinq arbres sur le terrain d'Osgoode Hall, un bâtiment public historique, le 5 décembre, afin de pouvoir effectuer une évaluation archéologique de la propriété. L’édifice, situé à l'intersection de l'avenue University et de la rue Queen Ouest, se trouve sur le tracé d'une nouvelle station de la ligne de métro Ontario à cet endroit.

Le plan initial de la société de transport prévoyait creuser un puits d'essai dans le jardin d'Osgoode Hall, ce qui avait suscité une vive opposition de la part du Barreau de l’Ontario, qui opère à partir d’Osgoode Hall.

Metrolinx a déterminé une autre méthode pour poursuivre la progression de la construction de la ligne de métro Ontario et commencer les travaux archéologiques sur le site de la future station Osgoode avant d'enlever tout arbre, a déclaré Anne Marie Aikins, porte-parole de l'agence, dans un courriel mardi.

Le Barreau de l'Ontario a exprimé son soulagement à la suite de ce dénouement.

Grâce aux efforts des membres de la communauté, des intervenants et des partenaires qui ont soulevé des inquiétudes concernant la coupe de cinq arbres sur les terrains historiques d'Osgoode Hall, Metrolinx a maintenant convenu que cette opération n'était pas nécessaire pour faciliter une évaluation archéologique pour la station de la ligne de métro Ontario, a déclaré Wynna Brown, porte-parole du Barreau de l’Ontario.

Alors que l'avenir de cet important espace vert soigneusement préservé depuis des générations au cœur du centre-ville de Toronto reste incertain, ce sursis temporaire est une bonne nouvelle, a ajouté Mme Brown.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...