•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mois d’attente pour une consultation en santé sexuelle à l’Î.-P.-É.

Une main tient un stérilet.

Des femmes doivent attendre des mois pour l'installation ou le retrait d'un stérilet à l'Î.-P.-É.

Photo : Radio-Canada / Matthew Howard

Radio-Canada

Des patientes doivent attendre des mois pour obtenir des services du Programme de mieux-être féminin et services de santé sexuelle en raison de retards à ses cliniques de Charlottetown et Summerside.

Il faut attendre des mois pour installer ou enlever un stérilet, par exemple. Quand le programme a commencé ses activités, en 2017, l’attente était de quelques semaines.

En raison du manque de médecins de famille, plusieurs personnes se tournent vers ces services. Selon sa directrice, Jan Skeffington, de 30 à 50 appels sont reçus chaque jour.

Nous faisons notre possible pour trier les appels et nous assurer de bien identifier les personnes qui doivent être vues de façon urgente. Mais je comprends que c'est frustrant pour les gens qui appellent et qui s’attendent à avoir un rendez-vous dans une ou deux semaines, explique-t-elle.

Pas de reprise du service mobile

Pour le moment, il n’est pas prévu que la clinique reprenne son service mobile une fois par mois à West Prince et Souris, comme c’était le cas avant la pandémie de COVID-19.

Les patients sont dirigés vers les cliniques de Charlottetown et Summerside.

Pour l’instant nous tentons seulement de maintenir nos services à ces endroits, explique Mme Skeffington.

Lorsque les patients appellent, les employés tentent de voir si d’autres ressources pourraient les aider.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...