•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une hausse des impôts fonciers de 5 % ou plus attendue à Vancouver

Une statue de George Vancouver pointant au loin trône devant l'Hôtel de Ville de Vancouver et son horloge iconique, en Colombie-Britannique.

L'heure est aux décisions difficiles au conseil municipal de Vancouver, qui fait face à une hausse importante de ses dépenses.

Photo : Radio-Canada / Peter Scobie

Radio-Canada

Au cours d’une première présentation du budget municipal, mardi, le nouveau conseil municipal de Vancouver a pris la mesure des défis financiers qui l’attendent. Il faudra toutefois attendre plusieurs mois avant un vote final, alors que le budget préliminaire de 1,9 milliard de dollars pour 2023 prévoit une hausse des impôts fonciers d’au moins 5 %.

Cette augmentation serait nécessaire en raison de pertes de revenus associées à la pandémie, ainsi que des dépenses en hausse en raison de l’inflation, des coûts associés à la sécurité publique et à la réfection d’infrastructures municipales.

Selon la loi provinciale, les Villes doivent obligatoirement présenter un budget équilibré. Les impôts fonciers ainsi que les frais pour le stationnement ou l’utilisation de services constituent l’essentiel de leurs leviers pour engranger des fonds.

Il s’agit toutefois du début du processus menant à l’approbation du budget.

Comme les élus sont entrés en poste il y a moins d’un mois et qu’il s’agit des premières semaines de Ken Sim en tant que maire, les employés responsables du budget proposent d’abord d'établir les priorités et de consulter le public en janvier et février, en vue d’une approbation finale en mars.

Le conseil municipal débattra et votera les orientations proposées le 6 décembre.

De nouvelles dépenses à comptabiliser

Les prévisions budgétaires présentées mardi ne tiennent pas compte de l’augmentation budgétaire de 21,4 millions de dollars demandée la semaine dernière par la police de Vancouver, après que le conseil municipal ait voté en faveur de l’embauche de 100 agents supplémentaires pour patrouiller dans les rues de la ville.

Dans le document présenté mardi, les fonds alloués à la police représentent 390 millions de dollars, soit environ 20 % du budget.

Des agents de police.

La promesse du nouveau maire Ken Sim d'embaucher 100 agents de police pour patrouiller dans les rues entraîne des coûts supplémentaires de 21 millions de dollars et pourrait mener à une augmentation supplémentaire des impôts fonciers de 2 %.

Photo : ben nelms/cbc / CBC/Ben Nelms

En tenant compte de cet imprévu, les impôts fonciers pourraient devoir augmenter de 7 %. Le conseil municipal pourrait tenter de sabrer certaines dépenses afin d’éviter ce scénario et donner un peu de répit aux contribuables.

Déjà, en 2020 et en 2022, les propriétaires vancouvérois ont fait face à des hausses importantes de la taxe foncière, respectivement de 7 % et de 6,35 %, faisant en sorte que les impôts fonciers de la métropole sont maintenant parmi les plus élevés de la région.

Le maire Ken Sim et son équipe ont promis d’améliorer l’efficacité de l’appareil municipal pour réduire les dépenses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...