•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Richard Séguin, accorder les paroles aux gestes

L'auteur-compositeur-interprète Richard Séguin en prestation. Il porte le carré rouge (symbole d’appui à la grève étudiante de 2012).

Richard Séguin en prestation à l'émission « Pénélope McQuade », le 23 mai 2012

Photo : Radio-Canada / Julie Mainville

Radio-Canada

Depuis plus de 40 ans, l’auteur-compositeur-interprète Richard Séguin partage avec le public sa musique folk rock et ses paroles aussi poétiques que socialement engagées. Plusieurs de nos reportages et entrevues se sont intéressés au parcours du chanteur.

Richard Séguin naît le 27 mars 1952 à Pointe-aux-Trembles. Il est le frère jumeau de Marie-Claire Séguin. Préférant la nature et les grands espaces à la ville, Richard Séguin s’installe dès 1973 en Estrie dans le village de Saint-Venant-de-Paquette.

La musique a toujours fait partie de la vie des Séguin. Le père dirige une chorale, les oncles chantent, un piano édenté trône dans leur salon.

Dès l’âge de 14 ans, Richard Séguin possède une guitare. À 16 ans, avec sa sœur Marie-Claire, il fait la première partie du spectacle de Gilles Vigneault.

La journaliste Judith Paré s’entretient avec Richard et Marie-Claire Séguin. Les jumeaux expliquent leur façon particulière de créer des chansons.

Dans cette entrevue diffusée à l’émission Femme d’aujourd’hui le 18 septembre 1972, la journaliste Judith Paré questionne le duo des Séguin sur leur processus créatif et leurs influences. Richard et Marie-Claire préparent alors leur second album.

À l’époque, les jumeaux sont âgés de 20 ans. Marie-Claire explique voir Félix Leclerc et Gilles Vigneault comme de grands sages. Les chansons des Séguin n’ont pas pour elle la même maturité. Les Séguin chantent la réalité et les préoccupations de plusieurs jeunes adultes des années 1970 : l’amour, la paix, le retour à la terre.

« C’est le moyen d’expression que j’ai trouvé, ça aurait pu être la peinture, ça aurait pu être n’importe quoi. Une chanson, c’est l’aboutissement de telle ou telle expérience. »

— Une citation de  Richard Séguin

« C’est à travers le quotidien que l’on passe les plus grands messages. Si on peut se décrire un peu, il y a peut-être pas mal de monde qui vont se retrouver. »

— Une citation de  Marie-Claire Séguin

Les Séguin expliquent qu’il est parfois difficile pour les musiciens les entourant de les suivre et de structurer ce qu’ils produisent. Se comprenant à demi-mot, Richard et Marie-Claire peuvent jammer durant une heure et en tirer quelques minutes de matériel.

Le duo formé de Marie-Claire et de Richard Séguin réalise quatre albums en quatre ans :  Séguin (1972), En attendant (1974), Récolte de rêves (1975) et Festin d’amour (1976). Ils cessent de chanter ensemble en 1977.

Cette année-là, Richard Séguin s’associe avec l’ex-chanteur du groupe Harmonium Serge Fiori, en compagnie duquel il enregistre l’album Deux cents nuits à l’heure, qui sort en 1978. L’opus obtient un succès populaire et critique dès sa parution.

Il devient le premier disque à être couronné album de l’année au tout premier Gala de l’ADISQ en 1979 et le duo Fiori-Séguin est sacré groupe de l’année.

Richard Séguin commence sa carrière solo en 1979. Il chante ses compositions, mais reprend aussi les poèmes de Louky Bersianik. Sorti en 1980, son album Trace et contraste reçoit le prix de la chanson du Festival de Spa en Belgique.

C’est en 1985, avec son album Double vie et la chanson du même nom, que Richard Séguin est propulsé au premier rang des palmarès au Québec.

Reportage du journaliste Paul Toutant au sujet du vidéoclip « Double Vie » de Richard Séguin qui sera diffusé en première partie du film « Retour vers le futur » dans les cinémas. Le bulletin de nouvelles est animé par Gaétan Lemay.

Double vie figure également parmi les premiers vidéoclips produits au Québec. Le 23 octobre 1985 à Première édition, le journaliste Paul Toutant parle de l’engouement pour le phénomène du vidéoclip. Celui de Richard Séguin est d’abord projeté en première partie du film Retour vers le futur dans les salles de cinéma.

Avec l’album Journée d’Amérique, sorti le 1er avril 1988, Richard Séguin poursuit les textes à portée sociale. La chanson titre parle de chômage et d’exclusion, un thème qui touche particulièrement les années 1980.

À l’automne 1988, Journée d’Amérique est sacré album pop rock de l’année au 10e Gala de l’ADISQ. Richard Séguin répétera l’exploit en 1992 où, avec son album Aux portes du matin, il rafle plusieurs prix, dont ceux de l'album folk rock de l'année, de la chanson de l’année, du spectacle de l’année et de l'interprète masculin de l’année.

L‘animatrice Marie-Claude Lavallée s’entretient avec Richard Séguin qui a remporté plusieurs Félix au gala de l’ADISQ pour son album « Aux portes du matin ».

Au lendemain du gala, le 29 octobre 1992, l’animatrice de SRC Bonjour, Marie-Claude Lavallée, s’entretient avec l’artiste à la suite de son triomphe.

Il aborde le sujet de l’écriture, qu'il travaille dans le dépouillement. Le silence et la solitude sont importants dans la création. Richard Séguin aime citer Félix Leclerc, qui disait être comme le chevreuil : quand le monde est trop bruyant autour, il se sauve dans les bois.

Il ne pouvait pas percevoir au départ que son album Aux portes du matin connaîtrait un tel succès.

Comme le Québec est un petit marché, l’artiste ne peut s’asseoir sur ses lauriers, ce qu'il apprécie. Il trouve un bonheur dans le défi de sans cesse se renouveler.

« Je reprends la route, tout est à refaire, tout est à recommencer. C’est bien, ça désinstalle, tu continues à te remettre en question. »

— Une citation de  Richard Séguin

Richard Séguin défend plusieurs causes sociales : aide aux femmes violentées, environnement, langue française et culture québécoise.

Dans une entrevue donnée à l’émission C’est ça la vie le 30 janvier 2012, il confie à l'animatrice Marcia Pilote que la constante dans tous ces engagements est le respect de l’individu et la recherche de plus d’humanité.

L’animatrice Marcia Pilote s’entretient avec l’auteur-compositeur-interprète Richard Séguin. Il est question de ses influences et de ses sources d’inspirations, de ses engagements sociaux et de l’importance du silence dans la création.

Des images qui accompagnent l’entrevue montrent le sentier poétique qui a vu le jour en 1998 dans le village de Saint-Venant-de-Paquette à l’initiative de Richard Séguin. Entourés d’une nature luxuriante et des sculptures de l’artiste Roger Nadeau, les sentiers mettent en valeur les écrits de poètes québécois.

Les injustices révoltent encore aujourd’hui le chanteur, mais il dit trouver son apaisement dans la réalisation de petites choses.

« Plus jeune, je pensais à des grands grands changements, mais aujourd’hui, je crois beaucoup aux petits gestes du quotidien dans le milieu. C’est comme une roche que tu lances à l’eau; les rayons tranquillement font des vagues jusqu’au rivage. »

— Une citation de  Richard Séguin

Richard Séguin a sorti son 13e album en carrière, Les liens les lieux, à l’automne 2022. Il est présentement en tournée au Québec.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...