•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inflation, santé, souveraineté : le gouvernement Smith présente ses priorités

C’est la première présence de Danielle Smith à l’Assemblée législative depuis son élection au poste de première ministre.

La première ministre de l'Alberta dans une conférence de presse en marge du discours du trône, à Edmonton, le 29 novembre 2022.

Aider la population albertaine face à la hausse du coût de la vie est une des priorités de Danielle Smith.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

La nouvelle session parlementaire s’ouvre à Edmonton avec la présentation du discours du Trône, qui reprend les grandes lignes du discours télévisé prononcé par Danielle Smith la semaine dernière.

Ce nouveau discours, écrit par le bureau de la première ministre et lu par la lieutenante-gouverneure, Salma Lakhani, résume les priorités du gouvernement conservateur uni pour la prochaine session parlementaire.

La priorité du gouvernement Smith sera de lutter contre l’inflation avec des versements en argent aux familles, aux aînés et aux personnes vulnérables.

La majorité des Albertains doivent utiliser un véhicule pour aller travailler, faire l’épicerie et se rendre à des rendez-vous ou à des activités en famille. Le gouvernement va leur offrir une aide immédiate en suspendant la taxe provinciale sur l’essence pendant six mois, explique la lieutenante-gouverneure.

Elle précise que le rabais sur le gaz naturel deviendra une mesure permanente. La province va aussi travailler avec les fournisseurs d’électricité pour que les prix ne grimpent pas soudainement pendant l’hiver.

« Ces mesures vont permettre aux familles et aux entreprises d’économiser plus de 2,4 milliards de dollars en 18 mois. »

— Une citation de  Extrait du discours du Trône lu par la lieutenante-gouverneure, Salma Lakhani

Le discours mentionne aussi des engagements en matière de santé, mais pas de mesures concrètes pour réduire les temps d’attente et l’engorgement des hôpitaux.

Le gouvernement entend continuer de soutenir deux secteurs clés de l’économie, le pétrole et l’agriculture, ainsi que des industries émergentes avec notamment un crédit d’impôt pour les médias numériques.

La défense de l'Alberta

Enfin, le gouvernement Smith maintient son engagement à défendre l’Alberta contre ce qu’elle considère être l’ingérence d’Ottawa dans ses champs de compétence en ayant déposé leprojet de loi sur la souveraineté de l’Alberta dans un Canada uni, en Chambre dès la fin du discours du Trône. Celui-ci est censé permettre à la province de bloquer l’application de certaines lois ou politiques fédérales.

Lundi, le leader du gouvernement à l’Assemblée législative, Joseph Schow, a présenté les grandes lignes du programme législatif pour la session parlementaire, qui commence mardi. Le premier projet de loi présenté sera celui sur la souveraineté de l’Alberta dans un Canada uni.

Le PCU déposera aussi un projet de loi mettant en œuvre les promesses de Danielle Smith en matière de lutte contre l’inflation ainsi que des projets de loi pour améliorer l’efficacité et l'obligation de rendre des comptes des tribunaux et des corps policiers.

L’opposition critique les priorités de Danielle Smith

« Le discours du Trône prouve à quel point Danielle Smith et le PCU sont déconnectés des priorités des Albertains », affirme la cheffe adjointe du NPD, Sarah Hoffman. La cheffe de l’opposition, Rachel Notley, était absente de l’Assemblée législative mardi.

« Les familles doivent faire face à la pire crise inflationniste depuis 40 ans, la croissance des salaires est la deuxième plus basse au pays, et des [structures préfabriquées] d’appoint sont placées devant les hôpitaux pour enfants de l’Alberta, mais Danielle Smith et le PCU choisissent de créer le chaos [...] avec la Loi sur la souveraineté de l’Alberta », remarque-t-elle.

« Danielle Smith a été élue par moins d’1 % un pour cent des Albertains, et elle se donne maintenant des pouvoirs dictatoriaux. »

— Une citation de  Sarah Hoffman, cheffe adjointe du NPD

Sarah Hoffman ajoute que le projet de loi sur la souveraineté de l’Alberta risque de faire fuir les entreprises et les investisseurs qui souhaitent s’établir dans la province. Les créateurs d’emplois veulent de la stabilité et de la certitude, pas la souveraineté , illustre-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...