•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À la rescousse de l’église Saint-Pierre-du-Lac à Val-Brillant

Un panorama de Val-Brillant durant l'hiver, avec l'église en son centre.

La Fabrique cherche du financement pour effectuer des travaux de réparation urgents.

Photo : Gracieuseté de Denise Jalbert

La Fabrique de Val-Brillant se mobilise pour trouver du financement afin d'effectuer des travaux de réparation urgents sur l'église Saint-Pierre-du-Lac.

Les deux grands clochers de pierre grise, d'une hauteur de 45 mètres, menacent de s'effriter. Au fil des années, les intempéries ont érodé le mortier et fissuré les pierres.

C’est un bâtiment qui est dans un très bon état, assure le marguillier et responsable de la campagne de financement, George Sirois. C’est au niveau des clochers qu’on veut améliorer la situation, parce qu’il y a une infiltration d’eau en arrière des pierres. Avant qu'elles ne se dégradent davantage, on veut restaurer le tout.

« Il faut en prendre soin avant qu’elle ne tombe en ruine. »

— Une citation de  George Sirois, marguillier

La Fabrique va déposer au début de l'année un projet au ministère de la Culture et des Communications et espère obtenir 700 000 $ en subvention afin d'effectuer les travaux, qui sont estimés à un million de dollars par un architecte mandaté par la Fabrique.

Une vue d'hiver de l'église de Val-Brillant.

L'église de Val-Brillant

Photo : Gracieuseté de Denise Jalbert

Selon George Sirois, le classement patrimonial de l’église de Val-Brillant lui permet d’être admissible à des subventions de la part de Québec.

Étant donné que c’est un bâtiment d’exception, on a de bonnes chances d’avoir un retour positif, estime-t-il.

« C’est plus qu’une église pour nous, c’est un bâtiment exceptionnel qu’on veut préserver et garder dans le cœur de notre village. »

— Une citation de  George Sirois, marguillier

Les 300 000 $ restants devront être amassés au sein de la communauté, selon George Sirois.

Les anciens de Val-Brillant sont attachés à l’église. Les gens de la région aussi. C’est le patrimoine bâti qu’on veut préserver dans la Matapédia. La campagne de financement va s’élargir à toute la région, indique-t-il.

Un bâtiment d'exception

Selon le Répertoire du patrimoine culturel du Québec, l'église de Saint-Pierre-du-Lac possède une valeur patrimoniale exceptionnelle.

C’est un des plus beaux bâtiments de pierre de la Matapédia, un bâtiment d’exception, affirme George Sirois.

Elle comporte également un intérêt artistique et architectural, notamment avec son style néogothique.

Le bâtiment surplombe le lac Matapédia depuis plus de 100 ans.

Par ailleurs, la Fabrique se dit ouverte à changer l’usage du bâtiment dans l’avenir. On veut commencer par restaurer l’extérieur du bâtiment, et on verra ce qu’on en fait avec le temps, conclut M. Sirois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...