•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Minière O3 entre dans une nouvelle phase du développement de Marban

Jean-Félix Lepage, debout derrière un lutrin, parle au micro pour s'adresser aux convives.

Jean-Félix Lepage, vice-président projets chez Minière O3.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La compagnie Minière O3 entre dans une nouvelle phase de développement de sa future mine Marban, située entre Val-d’Or et Malartic.

Au cours des prochains mois, la compagnie amorcera une étude de faisabilité pour ce projet d’exploitation aurifère. Le projet actuel prévoit l’extraction de 160 000 onces d’or par année pendant près de 10 ans à partir de fosses à ciel ouvert.

En plus de travailler à peaufiner son projet, Minière O3 a lancé le processus d’approbation prévu par les deux ordres de gouvernement. Une première étape sera la tenue de consultations publiques organisées par le fédéral, en décembre.

Conférencier invité de la Chambre de commerce de Val-d’Or mardi, le vice-président aux projets de Minière O3, Jean-Félix Lepage, assure que la compagnie veut être aussi transparente que possible en ce qui a trait au projet de la mine Marban, y compris la déviation d’un cours d’eau et d’un chemin menant à des résidences.

« La majorité des enjeux liés à ce projet sont connus de l’industrie. Il y a des particularités au projet, on les connaît et on veut être proactifs dans la gestion de ces éléments. Les consultations du fédéral vont permettre de connaître les préoccupations des gens et de les intégrer dans le développement du projet. »

— Une citation de  Jean-Félix Lepage, vice-président aux projets de Minière O3
Deux personnes observent des échantillons du sol lors des phases d'exploration minière.

Minière O3 emploie présentement près de 50 personnes pour le projet Marban, mais elle aura besoin de 500 employés pour construire la mine et de 350 employés pour l'exploiter. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Minière O3 prévoit investir 435 millions de dollars pour lancer la production à la mine Marban d’ici 2026. La compagnie, qui emploie près de 50 personnes actuellement, aura besoin de 500 employés pendant la phase de construction et de 350 pendant l’exploitation de la mine.

C’est sûr qu’une compagnie de développement comme la nôtre aura besoin d’une diversité de partenaires pour l’amener vers les prochaines étapes de production, fait valoir M. Lepage. Dans le contexte actuel, on doit avoir un champ de vision élargi et s’assurer de connaître tous les gens qui peuvent nous aider.

Même si le plan actuel prévoit la construction d’une mine standard, Minière 03 souhaite aussi étudier la possibilité d’intégrer l’assistance électrique ou même des camions autonomes à ses activités futures.

Ce sont des exemples de choses qu’on pourrait intégrer pour améliorer nos coûts de production et notre empreinte environnementale, signale le vice-président.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...