•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’odeur de l’eau à Regina dérange des résidents

La photo de Kurtis Anderson dans sa cuisine devant le robinet.

Kurtis Anderson affirme que les plaintes initiales qu’il a déposées auprès de la Ville de Regina sont restées sans réponse. Cependant, les responsables de la station d’épuration des eaux confirment que les problèmes d'odeur doivent disparaître d'ici quelques semaines.

Photo : Radio-Canada / Alexander Quon

Radio-Canada

La modification du système de filtration dans la station d’épuration des eaux de la Buffalo Pound Water Treatment Corporation provoque certains problèmes concernant l'odeur de l'eau à Regina, selon un résident.

Le Réginois Kurtis Anderson affirme que l'eau de sa maison, située dans le sud de la ville, sent le moisi et a un goût désagréable depuis quelques semaines.

Ça sent vraiment la terre, la matière organique, affirme-t-il, en expliquant que le problème, qui a commencé il y a quelques semaines, ne se limite pas à l'eau potable.

Les vêtements de sa famille ont également la même odeur après avoir été lavés, et l'eau de la douche a également une odeur désagréable.

Nous avons un enfant âgé de 1 an, et nous ne pensons pas que ce soit sain pour lui de la boire, a ajouté Kurtis Anderson, en confirmant qu’il avait déposé un échantillon d'eau au laboratoire Roy Romanow de l'Université de Regina.

Selon Kurtis Anderson, des messages sur les médias sociaux montrent que le problème est le même dans toute la ville. Toutefois, les plaintes initiales qu’il a déposées auprès de la Ville de Regina sont restées sans réponse.

La réponse de la station d’épuration des eaux

La station d’épuration des eaux Buffalo Pound alimente Regina, Moose Jaw et quelques petites communautés dans le sud-est de la Saskatchewan. Elle confirme que l'odeur et le goût étranges sont le résultat d'un changement dans le système de filtration.

Cependant, ces problèmes sont normaux et ils sont temporaires, précise le président de la Buffalo Pound Water Treatment Corporation, Ryan Johnson.

La photo du lac Buffalo Pound.

Pendant l'été, une grande quantité de cyanobactéries se développe dans l'eau du lac Buffalo Pound, selon le président de la Buffalo Pound Water Treatment Corporation, Ryan Johnson.

Photo : Radio-Canada / Alexander Quon

Ce n'est pas un phénomène inhabituel. L'installation tire son eau du lac Buffalo Pound, qui n'est pas une grande source d'eau, mais c'est celle que nous avons, affirme-t-il.

Selon Ryan Johnson, le lac Buffalo Pound a seulement 3 mètres de profondeur, 1 kilomètre de largeur et 30 kilomètres de longueur. Ainsi, pendant l'été, une grande quantité de cyanobactéries se développe dans l'eau, ce qui a un impact sur son goût et son odeur.

L'installation utilise un système de filtration au charbon actif en grains pour éliminer ces bactéries, mais uniquement entre mai et novembre, comme l'explique Ryan Johnson.

Il précise cependant que les améliorations imminentes apportées à la station de traitement des eaux signifient que le problème appartiendra bientôt au passé.

Lorsque nous aurons terminé, en 2025, nous pourrons le traiter de façon saisonnière ou toute l'année, déclare Ryan Johnson.

Avec les informations d’Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...